J’aime l’Afrique

On peut être un « no life like », et voyager énormément grâce à la magie d’internet.
Ainsi je suis tombé en amour (comme disent nos cousins canadiens) d’un continent entier: l’Afrique.

Ses couleurs :

/

/

Sa faune

/

Tout n’y est que beauté

/

Je lis régulièrement les nouvelles sur lesoleil.sn, l’organe de presse en ligne du Sénégal, et j’apprécie le style fleuri de l’équipe journalistique. Mêmes les faits divers ont les couleurs chatoyantes des marchés bruyants :

« La mère de Dago Niang, jeune batteur de tam-tam, n’en revient toujours pas, elle qui a su à la barre du tribunal, que son fils prenait non seulement de l’alcool, mais qu’il était également un accroc de la drogue. En effet, cette dernière a toujours cru que son fils était sujet à des problèmes de « rab » (démons).

Elle a même eu à l’emmener chez un charlatan pour le guérir du mal qui commençait à l’inquiéter. C’est la troisième fois que le jeune batteur est attrait à la barre du tribunal pour des faits similaires. Une fois ça passe, deux fois ça lasse et trois fois ça casse. Sa génitrice, visiblement au seuil du supportable, est allée se plaindre à la Police pour menaces de mort.
« 

Lire la suite de l’article