Archives mensuelles : février 2008

Adsense en difficulté ?


Google finally in Cairo!
Originally uploaded by mnadi.

J’ai lu, comme beaucoup d’entre vous, il y a deux trois jours que d’après une étude américaine les internautes cliquaient moins sur les pub Adsense (Ce qui a même fait chuter l’action google à Wall street )

Tout ceci me semblait assez abstrait, jusqu’à ce que je jette un coup d’oeil aux statistiques de l’ensemble de mes sites pour ce mois de février finissant…

Pour Janvier:

  • Impressions de pages : 49 549
  • Clics : 1339 (Soit environ un clic tous les 37 pages vues)

Pour Février:

  • Impressions de pages : 65 270 +32%
  • Clics : 754 -44% (environ 1 clic tous les 87 pages !)

Les internautes auraient donc cliqué plus de deux fois moins ce moi-ci sur les pub adsense ? Phénomène de lassitude, moins bonne analyse des liens proposées, ou comptage des clics différents par Google ? Avez vous ressenti la même tendance ? Pensez vous que ce n’est que conjoncturel ou qu’à long terme les revenus issus d’adsense sont condamnés à fondre comme neige au soleil ? Google a-t-il des soucis à ce faire ?



Plus d’info

Votez pour ce billet sur Scoopeo:

Lire aussi:

Grégoire , première télé ?

Grégoire, le premier artiste français produit par le grand public, par l’intermédiare de MMC (MyMajorCompagny) a été interviewé dans l’émission « Plein Écran du 24 février 2008 : Le web participatif ».

Il en a profité pour nous interpréter en live sa chanson « Toi+Moi » !

Votez pour cet article sur Scoopeo :

Lire aussi:

Blogging, paternité d’un texte, et mensonge par omission…

Au hasard de mes surfs sur la blogosphère francophone, je suis tombé sur un texte qui ma semblé original :

Dans ma prochaine vie ….

Je veux vivre ma prochaine vie a l’envers. Tu commences ta vie mort, une chose de réglé. Ensuite, tu te réveilles dans une maison de vieux, en te sentant de mieux en mieux à chaque jours. Tu te fais mettre dehors en raison d’une trop bonne santé; tu vas collecter ta pension, ensuite tu commences à travailler et tu obtiens une montre en or à ton premier jour.Tu travailles 40 ans jusqu’à ce que tu sois assez jeune pour profiter de ta retraite. Tu bois d’la bière, t’es généralement courageux et tu te prépares à commencer le secondaire. Après, tu vas à l’école primaire, deviens un enfant, tu joues, n’a aucune responsabilité, tu deviens un bébé et ensuite ….

Tu passes tes derniers 9 mois à flotter dans les mêmes paisibles conditions qu’un spa luxueux avec chauffage central, nourriture inclus, avec de plus en plus de place à chaque jour, et ça se termine en orgasme !!

Plein de curiosité quant à l’auteur, j’ai tapé Je veux vivre ma prochaine vie à l’envers dans google .

Cité plusieurs fois, et souvent en laissant croire aux lecteurs avoir la paternité, aucun site ne m’a donné l’information que je cherchais…

De qui est le texte original ?

Peut-être l’original est-il en anglais ? Hop google et I want to live my next life :
Des dizaines de blog ont publié ce texte ! Ceux que j’ai survolé n’indique pas la source : :

(ok.. I didn’t write this.. it was forwarded to me in an e-mail but I thought it was definitely worth passing along!)

J’abandonne l’idée que cette enquête va aboutir de cette façon.. Et même qu’elle aboutisse tout court…

A moins que…

Ce n’est pas de vous, par hasard ?

J’implore symboliquement ici, les webmasters du monde à citer les auteurs des articles qu’ils utilisent, quand ils le peuvent…

Votez pour cet article sur Scoopeo :

Lire aussi:

Mathématiques pour les nuls : Dénombrement et factorielles (3)

  • Arthur, Barnabé, Charlie, et Diego s’apprêtent à faire un poker et s’installent sur quatre chaises autour d’une table ronde. Combien de positions possibles ?

La réponse ne sera pas la même si on pose la question à Arthur, ou à … la table… Pourquoi ?

Un physicien dirait que cela dépend du référentiel, celui-ci pouvant être la table, ou un joueur…

Le point de vue de la table


Par lionel.armanet © Tous droits réservés

Pour cette table, les 4 chaises pourrait être numérotées de 1 à 4, et le problème ressemble à ceux déjà abordés :

La réponse est donc évidente, il y a 4!=24 possibilités de tables différentes…

Le point de vue d’Arthur (ou d’un autre joueur, c’est pareil)


par Johnny Blood, © Tous droits réservés

Pour Arthur qui est assis tranquillement sur sa chaise, il voit trois places restées libres, à gauche, en face et à droite, qu’il pourrait numéroter de 1 à 3:

Il y a donc 3!=6 tables différentes, plus exactement 6 façons de placer les joueurs les uns par rapport aux autres…

Une autre façon de voir le problème

Un joueur donné dispose de quatre places (Nord, Est, Sud, Ouest), Sur les 24 tables possibles, 24/4=6 tables seront réellement différentes quant à la position relatives des joueurs…


LIEN EXTERNE :

Misez (small blind) pour cet article sur Scoopeo:

Lire la suite

Lire aussi:

Mail sans spam, en texte quand même !

La peur du spam sur internet est légitime et l’utilisation par les webmaster d’images plutôt que de textes pour afficher leur adresse mail se comprend.
C’est même la technique que j’utilise sur la page contact de mon univers Netvibes.

Cette technique est relativement efficace mais peut gêner l’utilisateur final (pas de copier-coller par exemple)

Une technique alternative est possible, grâce à javascript :


Mail :

En cliquant sur le petit crayon, l’événement onclick() appelle la fonction javascript affichMail() dont voici le code:

function afficheMail(){
document.getElementById(‘mail1′).innerHTML=’wouf’;
document.getElementById(‘mail3′).innerHTML=’libertysurf.fr’;
document.getElementById(‘mail2′).innerHTML=’@’;
}

Je m’amuse également à donner à manger aux robots renifleurs en leur fournissant des milliers d’adresses mails inexistantes.

Lire aussi:

Poker, et idées reçues

Le jeu a mauvaise réputation. Peut-être parce qu’il est aux antipodes de la notion de travail, et que le travail est la base de construction des sociétés judéo-chrétiennes :
Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front!

Quand il s’agit de jeu d’argent, comme les courses hippiques, le loto, le rapido ou le poker, le citoyen lambda se maquille la face d’une moue de mépris quant à la superficialité du joueur. Il méprise cette passion futile, et paradoxalement se permet des mises en garde sur le caractère addictif du jeu.

Certes,je ne le conteste pas, certains souffrent d’une dépendance au jeu… (Peut-être plus exactement aux décharges d’adrénaline générées par celui-ci.)

Toute activité générant du plaisir est susceptible de susciter une dépendance et toute dépendance est potentiellement dangereuse.

On parle aujourd’hui de « jeu responsable » et l’expression me plaît bien.

Pour la plupart des joueurs, le jeu est une forme de détente et d’amusement. Cependant, certains joueurs ne peuvent plus contrôler leurs pulsions. Ils jouent jour et nuit, dépensent beaucoup d’argent au jeu et développent une dépendance au jeu.

La pratique du jeu responsable nécessite la prise de conscience que certaines idées reçues sont fausses et dangereuses.

Je joue au poker depuis 25 ans. Je suis passionné, mais sans dépendance. Pourquoi ai-je été épargné jusqu’à aujourd’hui par l’enfer de la dépendance ? Simplement en ne tombant pas dans certains pièges :

Règle 1 : On ne joue pas au poker pour gagner de l’argent !

(A part pour les joueurs professionnels, mais la problématique est différente !)

Penser le contraire est une erreur monumentale. Si vous désirez gagnez de l’argent, ne jouez pas, travaillez ! (Ma culture judéo-chrétienne est bien ancrée…)
L’explication est simple: Chaque joueur, du débutant au chevronné va parfois gagner, parfois perdre. Pour avoir un bilan positif, il faudrait s’arrêter de jouer après un « gros coup », mais personne n’en a l’envie !

Règle 2 : Il faut savoir accepter d’en perdre un peu !

Beaucoup de joueurs (que ce soit au poker, ou à tout autres jeux d’argent) ne supportent pas l’idée d’avoir perdu (Pas forcément pour le « trou financier » mais plus souvent pour un histoire de fierté) et, pour se « refaire » ils jouent au mépris de la règle 1, pour gagner de l’argent. A ce moment là, il ne s’amuse plus vraiment…

Règle 3 : Se fixer des limites…

Cette règle est indiscutable. Et si on l’associe aux premières règles, on peut voir les choses de façon décontractée en raisonnant ainsi :
J’ai une soirée poker, je vais m’amuser, même si je perds mes 30 euros (ou 5, ou 1500)
Après tout combien coûte une soirée cinéma, ou restaurant ?

Règle 4 : Ne pas compter sur la chance…

La chance existe, je l’ai rencontré.
La malchance existe, je l’ai rencontré.
Inexplicablement il semble exister des « cycles » de chance-malchance. Au poker si j’ai de la chance, c’est que mon adversaire n’en a pas. Ça arrive, mais l’inverse aussi !

En conclusion

On peut passer de bon moments en jouant au poker, en dépensant consciemment, et de façon réfléchie un peu d’argent. Ce n’est pas plus immoral ou risqué que de faire de l’alpinisme par exemple.


Johnny Blood © Tous droits réservés.

LIENS EXTERNES :

Small Blind

Misez sur cet article sur Scoopeo :

Lire aussi:

Mathématiques pour les nuls : Dénombrement et factorielles (2)

Dans ce précédent billet nous avons découvert la factorielle :

la factorielle du nombre n, noté n! est égale à :

n!=nx(n-1)x(n-2)…3x2x1

Ainsi 3!=6 ; 4!=24 …

Nous avons vu que le nombre de mots que l’on peut écrire avec n lettres est exactement n! (Mathématiquement, on dira que n! est le nombre de permutations d’un ensemble à n éléments)

Cette situation simple peut maintenant être considérée comme un modèle. C’est à dire qu’on pourra dénombrer des objets avec cette factorielle, si la situation concrète est similaire à celle-ci…

La difficulté sera de savoir si oui, ou non, on a affaire à une situation similaire !

Situation 1 :

Maman, papa et bébé Lili sont assis sur un banc, pour se faire prendre en photo. Si on ne tient compte que de leurs places, combien de photos différentes pourra-t-on prendre ?

Ce problème est bien similaire à « combien de mots constitués de 3 lettres différentes peut-on écrire ? » :

MPB

MBP


La réponse est donc immédiate : 3! = 6.

On peut faire 6 photos différentes.

Situation 2 :

roiwouf

Arthur, Barnabé, Charlie, et Diego s’apprêtent à faire un poker et s’installent sur quatre chaises autour d’une table ronde. Combien de positions possibles ?

La réponse ne sera pas la même si on pose la question à Arthur, ou à … la table… Pourquoi ?

Je vous laisse réfléchir quelques jours !

/
Clic!

Lire la suite

Lire aussi:

Haut les mains !

hautlesmains

Après on dira que je ne me casse pas la tête pour mettre les dernières nouveautés sur mon blog!

les paroles:

Haut les mains, haut les mains, haut les mains
Donne-moi ton cœur,
Donne donne-moi ton cœur donne donne
Haut les mains, haut les mains, haut les mains
Donne-moi ton cœur, donne-moi donne-moi ton cœur
Donne donne donne-moi donne-moi

Je t’ai vue, je t’ai suivie, observée, analysée
J’en ai conclu que tu es l’amour de ma vie
J’t’avais vu depuis longtemps
T’as pas compris en m’espionnant
Que toutes les nuits j’rêve de toi dans mon lit

Des yeux de lionne, un air fragile,
Un maximum de sex-appeal
Il est certain que tu vas faire mon bonheur
Embrasse-moi tout simplement
On a perdu tellement de temps
En jouant aux gendarmes et aux voleurs

Je serais ton Roméo, ton Superman
Ton super champion
J’t’emmènerai voler vers les étoiles
Dans un drôle d’avion
Tu me plais, c’est fou c’que tu me plais
Il est certain que tu vas faire mon bonheur


Ottawan est un groupe de disco français des années 1980.

Le chanteur Jean Patrick, né le 6 avril 1954 à la Martinique chantait dans une église locale. Puis il est parti travailler pour Air France à Paris. Il a formé un groupe appelé « Black Underground » puis il a rencontré le producteur Daniel Vangarde qui a signé le groupe, rebaptisé Ottawan (en référence à Ottawa, la capitale du Canada).
Haut les mains, n’est pas le titre que je préfère, mais je garde des munitions pour un prochain post… à la pointe de l’actualité !

Lire aussi:

Zlio, adsense et moi

Cela fait une dizaine de mails que j’envoie à zlio, pour leur soumettre un bug au niveau de la liaison zlio-adsense.
J’en ai déjà parlé ici en juillet 2007, je crois.

Cela commence à faire long, et je supporte de moins en moins leurs réponses (Je ne les publie pas sans autorisation)

Voilà le dernier billet que j’envoie:

J’ai soumis ce bug plusieurs fois depuis juillet 2007, mais on me réponds que je suis incompétent :

Mon compte adsense est bien associé à Zlio:
screenshot:
zlio

mais quand, dans ma console d’administration j’essaye de gérer le module adsense, je rentre mon mail et mon code postal (étape 3 sur 4), je clique sur suivant et je reviens à l’étape 1 systématiquement.

Ne me répondez pas (c’est déjà fait):
– il faut créer un compte adsense avant tout
– il faut cliquer sur suivant
(et j’en passe)

En espérant tomber sur quelqu’un de compétent, cette fois.

NB :
1) Dans le screenshot , quelque chose m’étonne, les deux dernières ligne à 40%… Dans l’exemple sur le site, il est écrit « non applicable » (peut-être une piste?)

2) Pour laisser une trace de nos conversations, je publie ce texte sur un blog,
http://woufsblog.blogspot.com/2008/02/zlio-adsense-et-moi.html m’autorisez-vous à y publier votre éventuel réponse ?

Lire aussi:

Quand le dernier arbre aura été abattu…

sitting bull
Creative Commons License photo credit: son.delorian

Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée , quand le dernier poisson aura été péché, alors on saura que l’argent ne se mange pas.

L’homme, que dis-je, le sage qui a écrit ça, n’est pas jeune. A vrai dire, on commémore aujourd’hui l’anniversaire de sa mort, le 17 février 1909…

D’une saisissante modernité, cette citation démontre ci besoin était, la clairvoyance de la nation indienne.

Né en Juin 1829 en Arizona dans la tribu des Apaches, et d’abord nommé Go Khla Yeh (celui qui baille), l’homme que j’évoque aujourd’hui est plus connu sous le nom Geronimo.


Mais savez-vous d’où vient ce nom de guerre ?

Alors qu’il venge le massacre de sa famille, le 30 septembre 1859, jour de la saint Jérome, il entend les mexicains invoquer St Jérome pour leur défense :
– Géronimo !
…Et il gardera ce nom, pour toujours.


 » Je suis né dans les prairies, là où les vents soufflent librement et où rien n’arrête la lumière du soleil. Je suis né là où il n’y a pas de barrières… »

Votez pour cet article sur Scoopeo :

Lire aussi: