Le meilleur du pire, moi j’aime

Il est des chansons qui marquent des génération. Oh non pas pour leurs qualités étonnantes, mais pour l’esprit même qui les entourait à l’époque, et qui continue à rayonner.

Plastic Bertrand est un homme particulier, sa sympathie évidente, sa folie sous jacente, et son inimitable style (y en a qu’on essayé…) en font un mythe des années 80.

Ouais, c’est le roi des hommes-grenouilles
Pour plonger il n’a jamais la trouille
Les poissons lui sourient comme des jeunes mariés
Pour lui, c’est le moment d’les photographier

Il s’appelle Jacques, Jacques, Jacques Cousteau
C’est beau la vie sous l’eau
Tous les poissons sont ses amis
Les requins-baleines aussi…

Superbe, non ?

Je vous laisse écouter !

Votez pour cet article sur Scoopeo: