Anecdote polémique sur les différences Windows-Linux

Je viens de « cramer » une carte mère. Une ASUS qui doit avoir environ 5 ans et qui a supporté sans broncher (jusque là) une alimentation environ 20H sur 24 en moyenne…
Un processeur P4 à 2,4 Ghtz, une bête de compétition à l’époque, aujourd’hui toujours efficace pour ce que j’ai à en faire…

SuSE chamelion
Creative Commons License photo credit: Josh Parrish

Aussi décidais-je de changer la carte mère, bien que le socket vieillissant ne m’accordait pas de choix fantastiques quant à la marque (Asrock).

Cette bécane est en dual boot: Windows et Suse Linux.

Avec Linux, le démarrage s’est passé comme une lettre à la poste (un tout petit peu plus long que d’habitude) et tout (son, usb…) est immédiatement fonctionnel.

Avec Xp, l’écran bleu au démarrage me sembla normal, évidemment il fallait (au moins) réparer windows. Ce qui, il est vrai, s’est passé rapidement, et sans difficulté.

J’ ai ensuite du installer manuellement les pilotes de la nouvelles carte mère, mettre à jour le pilote du chipset son, télécharger à nouveau les SP1 et 2 et gérer un problème de disque USB invisible dans l’explorer (j’en parle ici ).

Je m’efforce d’être impartial dans les polémiques continues entre ces deux OS (que j’aime) mais je dois reconnaître aujourd’hui, que sur ce coup là :

LINUX : 1 WINDOWS : 0


Lire aussi: