Overclocker son… cerveau !

Spread the love

Overclocker son cerveau ne relève pas de la science fiction.

On sait depuis toujours que certains aliments, riches en phosphore améliorent sensiblement la capacité à mémoriser. Mais ce n’est pas ça que je veux évoquer aujourd’hui.

Il existe un appareil, non intrusif qui permet de booster le fonctionnement de notre processeur cerveau.

Eric Wassermann est un neuro-scientifique américain. Il a démontré qu’en soumettant le contenu de notre crane à un courant électrique de faible intensité (moins de 2,5 mA) pendant environ 15 minutes, nos connexions neuronales excitées permettaient un apprentissage plus facile.

Tribute To Guitarist Pat Martino - Scan 03 07
Creative Commons License photo credit: Mikey G Ottawa

Hélas l’effet ne dure pas et ce n’est que pendant l’utilisation de cet appareil que l’apprentissage s’avère facilité.

Rappelez vous Stevo’s Teen, alias l’homme qui valait 3 milliards. Son corps seulement était « amélioré », pas son cerveau. Oh bien sûr, me direz-vous, il avait un oeil eu une oreille bioniques…

Mais on ne m’ôtera pas de l’idée que parfois la sciences met KO la fiction…

l'homme qui valait 3 milliards
http://fan.zlio.net

LIENS EXTERNES :

6 réflexions au sujet de « Overclocker son… cerveau ! »

  1. «Depuis quelques mois, mes braves collègues, reprit Barbicane, je me suis demandé si, tout en restant dans notre spécialité, nous ne pourrions pas entreprendre quelque grande expérience digne du XIXe siècle, et si les progrès de la balistique ne nous permettraient pas de la mener à bonne fin. J’ai donc cherché, travaillé, calculé, et de mes études est résultée cette conviction que nous devons réussir dans une entreprise qui paraîtrait impraticable à tout autre pays. Ce projet, longuement élaboré, va faire l’objet de ma communication; il est digne de vous, digne du passé du Gun-Club, et il ne pourra manquer de faire du bruit dans le monde! (…)

    «Il n’est aucun de vous, braves collègues, qui n’ait vu la Lune, ou tout au moins, qui n’en ait entendu parler. Ne vous étonnez pas si je viens vous entretenir ici de l’astre des nuits. Il nous est peut-être réservé d’être les Colombs de ce monde inconnu. Comprenez-moi, secondez-moi de tout votre pouvoir, je vous mènerai à sa conquête, et son nom se joindra à ceux des trente-six États qui forment ce grand pays de l’Union!

    Jules Verne
    (1828-1905)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *