Sex and the … prairie

Les statistiques m’ont toujours passionné. Et pas seulement les méthodes et outils de calculs que j’ai eu la chance d’appréhender dans le cadre de ma formation scientifique, mais surtout le caractère souvent étonnant des résultats.

lost

L’une de mes boutiques Zlio les plus visitées s’appelle fan.zlio.net. Elle s’intéresse aux séries mythiques, comme Les mystères de l’ouest, ou Starsky et Hutch et à des séries récentes comme Lost ou Prison break. (Qui seront surement associé avec nostalgie à la décennie 2000, dans quelques années.) je propose aux visiteurs bien sûr les DVD (par saison ou intégral) mais aussi quelques produits dérivés.

Google analytics, vient encore une fois de me communiquer des résultats étonnants. Deux séries se disputent la première place, au niveau des visites (mots clés utilisés, pour la page d’entrée) :

Il s’agit de :

La petite maison dans la prairie et …Sex and the City

prairie2

Les aspirations humaines tournent donc sans cesse  autour de la tendresse, des aspirations familiales mais pimentées de fun et saupoudrées d’une pincée de sexe.

Pour les producteurs de séries, je viens d’avoir une révélation :

Pourquoi ne pas mélanger ces deux oeuvres, pour en faire un cocktail étonnant :

Imaginez Laura Ingalls (Melissa Gilbert) loucher sur le bas du dos du docteur Baker (Kevin Hagen) avec en voix off un joli :

-« hummmm, belle pièce… »

Sous quel titre une telle série pourrait-elle paraitre ?

C’est évident :

La petite maison dans la city

ou mieux :

Le petit sexe dans la prairie !

Did you hear what happened to Fred?
Creative Commons License photo credit: Creativity+ Timothy K Hamilton