Pleurer en chanson

When the tears are not enough
Creative Commons License photo credit: Ali K.

Quand j’étais petit garçon, je faisais beaucoup de choses… en chantant.

Et bien des années plus tard, le musique,encore présente, rythme ma vie de tristesse en euphories, au gré de la couleur des instants…

Mais il est des refrains qui ont sur moi un effet presque hypnotique : Ils me plongent dans l’eau glacé d’une tristesse inconsolable ou me font l’effet réconfortant d’un viandox par jour de neige.

Des explications existent dirait le psychologue, ou l’ imbibé : dans l’enfance…

La pire de tous; j’entends par là la chanson qui me tourmente le plus a pour sujet un animal. C’est dire si l’enfance n’est pas loin ! Elle me touche tellement que le célèbre « Mon vieux » de Daniel Guichard, à côté m’évoque Bezu et « A la queuleuleu » .

Il s’agit d’une chanson de Jean Ferrat :Oural Ouralou


Découvrez Jean Ferrat!

(…) Il faut se méfier du paraître
De nous deux qui était le maître
Nous ne l’avons jamais bien su (…)

(…)Au paradis des chiens peut-être
Ton long museau à la fenêtre
Tu nous accueilleras bientôt
Au triple galop caracole
Je vois tes pattes qui s’envolent
Chevauchant l’herbe et les nuées
Le vent siffle dans ton pelage
Vole vole mon loup sauvage
Comme au temps des vertes années.

Pour vous aider à pleurer, une sélection de titres :

Et vous quelle chanson vous fait pleurer ?