Shtar Mahaba : La moitié de l’amour

Les enfants de Chenini
Creative Commons License photo credit: Alain Bachellier

La moitié de l’amour, ou Shtar Mahaba, ce film tunisien qui divise l’amour en deux, risque bien de diviser également les tunisiens.

Selon le scénariste Mohamed Raja Farhat, les femmes (dans les sociétés islamiques) sont encore aux avant-postes de tragédies sociales, économiques, intellectuelles et de développement.

Ce film réalisé par Kalthoum Bornaz nous raconte l’histoire de Selim et Selima, des jumeaux dont la mère est morte à leur naissance. En grandissant, Selima apprend que selon la loi, une fille ne peut revendiquer que la moitié de la part de l’héritage de son frère. La moitié de l’héritage, pourquoi ? N’as-t-elle droit qu’à la moitié de l’amour ?

La sortie du film est pour bientôt, la réalisatrice sous les projecteurs… Mais la société tunisienne en profitera-t-elle pour enclencher un débat sur le droit des femmes ?

J’ose l’espérer…