Archives mensuelles : avril 2009

Alekhine-Penn 1918, les Blancs jouent et gagnent #chess


diag, from chessdiag

Les Blancs jouent et gagnent

Une qualité contre un pion… Pour les néophytes une qualité est la différence entre une tour (valeur 5) et une pièce de valeur 3 (cavalier ou fou). Perdre la qualité revient donc à perdre deux pions. En terme comptable on pourrait dire que les Noirs ont un pion d’avance.

Mais les Blancs ont deux atouts maitres dans leur manche :

  1. Ils sont déplacés par Alexandre Alekhine.
  2. Il dispose d’un pion passé, déjà en 6ème rangée.

Cependant le pion est attaqué et la première rangée est un peu sensible (Faudrait pas se faire mater quand même !)

Que jouez-vous  à la place d’Alekhine ? Solution sous sa tombe. Brrrrr

Alexander Alekhine - Champion du Monde des Echecs
Creative Commons License photo credit: hugovk

1. d7! Si il est bien d’avoir un pion passé en 6ème, il est encore mieux d’en avoir un en 7ème !


diag, from chessdiag

1. … Td8


diag, from chessdiag

Les Blancs ont améliorer leur position, le pion a avancé et la première rangée est un peu désensibiliser mais après 2. Te8+ Tf8 tout semble figé…


diag, from chessdiag

On est arrivé au moment difficile. Comment améliorer la position ? Echanger une paire de tour est sans espoir … Mais il y a un « petit coup fantastique », du genre de ceux que, quand on l’a vu une fois, on s’en souvient toute sa vie :

3. Ff7!


diag, from chessdiag

La menace imparable est 4. Txf8 suivi de 5. Fe8 pour protéger la case de promotion….

Il suivit 3. … g6 4. Txf8 Txf8 5. Fe8 1.0


diag, from chessdiag

(En cliquant sur un diagramme, vous pouvez l’éditer et coller le code pour WordPress entre deux balises [diag][/diag] en commentaire…)

Publicité : Un des livres qui m’a fait le plus progresser !

Stratégie et tactique sont intimement liées aux échecs, la seconde n’étant que le prolongement de la première. La stratégie fixe des objectifs et la tactique constitue le moyen de les atteindre. Le grand pédagogue tchèque Ludek Pachman aborde ici une vaste étude de la stratégie telle qu’elle est pratiquée de nos jours. Ce premier tome est consacré aux bases de la stratégie, à la valeur des pièces et aux échanges. De nombreux exemples, classiques et récents, ainsi que bon nombre de parties complètes éclairent les premiers pas dans la stratégie indispensable à tout joueur souhaitant progresser. Cet ouvrage constitue une nouvelle édition revue et mise à jour par l’auteur.

Pontiac, la fin du rêve.

J’ai beaucoup de tendresse pour les voitures anciennes et puissantes, qu’elles soient françaises, allemandes (J’ai une vieille BMW de 88), anglaises (J’ai aussi une daimler de 89), ou américaines (J’envisage l’achat d’une cadillac.)

C’est avec une certaine tristesse que je vous annonce le retrait de la vente de toutes les Pontiac, et la fin de la production…

Petite ballade en image :

1955 Pontiac Starchief Hardtop

Creative Commons License photo credit: The Rocketeer

1957 Oldsmobile in the Sun
Creative Commons License photo credit: hz536n

'55 Pontiac
Creative Commons License photo credit: Curtis Gregory Perry

Pontiac Muscle
Creative Commons License photo credit: Mike Mertz

Road Show
Creative Commons License photo credit: Wheezy Jefferson

bad mofo gto
Creative Commons License photo credit: Rigmarole

1950's Visits High River, Alberta...
Creative Commons License photo credit: Sherlock77 (James)

1972 Pontiac Grand Prix
Creative Commons License photo credit: dave_7

Evidence of Summer
Creative Commons License photo credit: Steffe

COMPLEMENTS :

Virgine Efira et les échecs…

On associe souvent à l’idée du jeux d’échecs les physiques de premiers de la classe : grosse lunette et teint pâle… Au mathématiques aussi d »ailleurs !

Et bien la belle Virginie Efira fait mentir la rumeur : Dans «Des Souvenirs pour mémoire», par Didier Audebert et Gianni Soglia,
la belle dévoile une jolie anecdote sur le noble jeu :


Creative Commons License photo credit: phew!

VIRGINIE EFIRA – «Chaque soir avant que j’aille me coucher, mon père et moi entamions une partie d’échecs qui nous permettait de nous raconter notre journée avec une vraie complicité. Un jour, ma mère est venue me chercher à l’école pour me dire qu’ils allaient se séparer et ma première douleur a été de penser que je n’aurais plus ces moments à partager avec mon père. Quand il est rentré le soir, la première chose qu’il m’a dite, c’est : «On se fait une partie d’échecs ?» C’était probablement sa façon à lui de montrer que, malgré tout, si le jeu continuait, la vie aussi.»

SOURCES :

Eviter des erreurs au poker, grâce aux mathématiques.

Au poker, il est des erreurs évitables. Pour les éviter il faut les comprendre.

Sur une table en full ring (10 joueurs), j’ai  déjà entendu ce raisonnement idiot :

– J’avais une paire d’AS au preflop, je me suis tenu en embuscade en callant (de « call »).

C’est-à-dire que le joueur en question à juste suivi, sans effrayer ses partenaires.

Cela semble logique… Et pourtant c’est idiot.

Deux valeurs statistiques pour étayer le raisonnement :

Avec deux as, à deux joueurs vous avez 85% de chance de gagner, mais à 10 joueurs les statistiques tombent à 31% : Vous perdrez deux fois sur trois en moyenne.

Alors avec cette grosse paire, il faut donc miser suffisamment gros pour dissuader les copains d’aller voir le flop…

La règle du 11

Pour simplifier le travail de la mémoire et avoir une petite idée de la probabilité de gain, j’utilise l’approximation suivante avec une grosse paire (AA – RR- DD) : Je retranche à 11 le nombre de joueurs et j’ai une approximation de la statistique de gain (sur 10). Par exemple :

A 5 joueurs, avec AA j’ai (11-5=6) environ 60% de chances de gains.

A 3 joueurs avec RR : environ (11-3=8) 75% (-5% : Rois)

A 2 joueurs  avec DD : environ (11-2=9) 80% (-10% : Dames)

Ce n’est qu’une approximation (« à la louche ») mais elle a le mérite de faire comprendre qu’à chaque fois qu’un joueur se couche, nos chances de gains augmentent sérieusement !

J’utilise d’autres approximations pour d’autres mains, mais c’est une autre histoire.

Championnat de France des jeunes #chess

Lorsqu’ il avait le choix entre le gain de la Dame et le mat, Bernard Kagan, un original joueur d’échecs berlinois avait l’habitude de demander à ses élèves :

– “Que faites-vous : Prenez-vous la Dame ou donnez-vous le mat ?”

Et quand ils répondaient comme prévu :

“- Je prends la Dame !”

Kogan les félicitait en leur disant :

“Très juste ! Car vous pourrez mater ultérieurement !”

C’est en survolant les parties en PGN du championnat de France des jeunes que cette anecdote m’est revenue en mémoire.


diag, from chessdiag

Ce diagramme ( édité avec http://chessdiag.org ) est issu d’une partie opposant Gabriel Thon (2057) à Guillaume Wurtz (1822).

Les noirs au trait jouèrent 42. … Txd2, ce sur quoi les Blancs abandonnèrent.

Oui, mais voilà dans la position du diagramme, il y a un malheureux mat en 2 coups. Bon c’est vrai que s’il avait maté de suite Guillaume n’aurait jamais pu prendre la tour !

Vous l’avez trouvé ce mat ?

Pour terminer, je vous conseille de lire ce très bon reportage d’Europe Echecs:
http://www.europe-echecs.com

Un exercice d’echecs facile, c’est les vacances ! #chess


diag, from chessdiag
Les Blancs jouent et gagnent

Au niveau du matériel on a l’égalité, la structure de pions des blancs est plus saine mais leur équidé témeraire semble en facheuse posture. Pourtant un seul coup decidera de l’issue de la partie, un coup tellement fort que Lasker (avec les Blancs) obligera Short (homonyme du GMI contemporain) à coucher son monarque, en ce matin brumeux d’avril 1892 (C’est de la « littérature », je ne connais que l’année, alors la météo !)

Solution sous la photo. (Mes deux derniers, ouverture peu orthodoxe, avec sacrifice de qualité sur la cavalier a3 de Arthur 10 ans par Elsa 5 ans)

partie d'échecs

Non seulement le cavalier n’est pas en danger mais c’est lui qui porte l’estocade : 1. Cf5! 1.0


diag, from chessdiag

La prise de la Dame (1. … Dxb4)  est réfutée immédiatement par le mat du couloir (2. Txd8#) et même l’échange des tours (avec échec: 1… Txd1+ 2. Txd1) ne fait que reculer l’échéance.

Net et sans bavure !

(En cliquant sur un diagramme, vous pouvez l’éditer et coller le code pour WordPress entre deux balises [diag][/diag] en commentaire…)

LIENS :

Les 20 ans de la Game Boy

Emission spéciale consacrée aux 20 ans de la Game Boy de Nintendo.
Une partie de l’équipe du Moggy Aspi Show reviendra sur les moments forts de la petite portable.

C’est Gunpei Yokoi, le célèbre employé de Nintendo, qui créa cette console à la puissance comparable à celle de la NES (Famicom au Japon) mais avec un écran monochrome, ceci afin de pouvoir vendre la console à bas prix. L’incroyable succès de cette console tient en deux jeux pourtant sortis avec presque dix ans d’écart. Le premier est le légendaire Tetris, créé par le soviétique Alexey Pajitnov qui, vendu avec la console, connut là ses premières heures de gloire. Le second est Pokémon, qui en 1996 connait un succès tellement phénoménal qu’il relance les ventes de Game Boy, propulsant du même coup la petite portable de Nintendo à la seconde place des consoles les plus vendues de l’histoire, avec ses 118 millions d’exemplaires vendus, derrière la PS2 de Sony. Malgré une qualité graphique très moyenne, la Game Boy a su s’imposer grâce à de nombreux atouts :

  • petite taille (elle tient dans une poche) ;
  • prix réduit ;
  • grande autonomie ;
  • un catalogue de jeux aussi riche que varié.

Partie 1

Partie 2


Partie 3

SOURCES :

Les classement des blogs ou la nostalgie des bons-points


© Tous droits réservés. Info licence sur Flickr

Celui qui dit se moquer des classement des blogs est un menteur. Du moins s’il est blogueur et un tant soit peu attaché à cette activité. Sur le Blogasty ancienne formule, les blogs bénéficiaient d’un nombre de points, résultat d’un savant calcul mettant en jeu différents paramètres (qualité des billets, exploration, et popularité) .

Sur le nouveau (Blogasty09) les blogs ont un rang. Si dans la première formule le nombre de points variait tous les jours, motivant ainsi les webmestres, dans le nouveau, le rang semblait un peu figé.

Et bien non ! Il ne l’est pas, Woufsblog vient de passer de la 89ème place à la 88ème…


© Tous droits réservés. Info licence sur Flickr

Et cela me fait bêtement plaisir…

Il est probable que comme les jeunes enfants, l’idée de recevoir ce bon-point m’emplit d’un mélange de joie et de fierté.

Mais gare à la baisse des résultats ! Une petite déprime est envisageable en cas de sanction dans le classement. On peut être quadragénaire et gamin. Na!