Virgine Efira et les échecs…

On associe souvent à l’idée du jeux d’échecs les physiques de premiers de la classe : grosse lunette et teint pâle… Au mathématiques aussi d »ailleurs !

Et bien la belle Virginie Efira fait mentir la rumeur : Dans «Des Souvenirs pour mémoire», par Didier Audebert et Gianni Soglia,
la belle dévoile une jolie anecdote sur le noble jeu :


Creative Commons License photo credit: phew!

VIRGINIE EFIRA – «Chaque soir avant que j’aille me coucher, mon père et moi entamions une partie d’échecs qui nous permettait de nous raconter notre journée avec une vraie complicité. Un jour, ma mère est venue me chercher à l’école pour me dire qu’ils allaient se séparer et ma première douleur a été de penser que je n’aurais plus ces moments à partager avec mon père. Quand il est rentré le soir, la première chose qu’il m’a dite, c’est : «On se fait une partie d’échecs ?» C’était probablement sa façon à lui de montrer que, malgré tout, si le jeu continuait, la vie aussi.»

SOURCES :