Archives de catégorie : Informations

Canal plus, canal Sat ….Vieille canaille ?

L histoire que je vais vous conter commence il y a environ 20 ans à Dainville, dans la communauté urbaine d’Arras. A l’époque c’est la naissance de la télévision par satellite et je fus l’un des premiers du district à signer avec TPS, qui n’existe plus aujourd’hui.

Pourquoi ? Officiellement je désirais une chaîne de dessins animés pour mon aîné,   officieusement equidia me faisait de l’œil…

J’étais alors un client privilégié. Pensez donc, il fallait respecter le client, c’était le début d’une nouvelle ère pour l’audimat…

Fin 2005, Vivendi, société mère de Canal+ et de Canalsat, prend le contrôle de TPS. Les deux bouquets étaient alors des sociétés distinctes du Groupe Canal+. Ils fusionnent le 21 mars 2007 (« le nouveau Canalsat ») et les abonnés se voient progressivement contraints à souscrire à Canalsat. La disparition progressive de TPS est enclenchée et le bouquet cesse définitivement d’émettre le 31 décembre 2008.

J’étais encore un client privilégié, bien sûr ! Je payais mensuellement mon dû, automatiquement et sans sourciller….

i1

Les soucis ont commencé vers 2008, la réception devient problématique et nécessite pour moi un investissement : Nouvelle parabole , et changement de tout le câblage…   J’avais déménagé entre temps mais je suis resté fidèle à l’entreprise Coupé qui avait effectué l’installation initiale.

Les tests de réception étaient bons, mais la réception du bouquet plutôt moyenne avec l’image figée plusieurs fois par heure. Je commençais alors à me décider de passer du statut de client privilégié au statut d’ancien client mécontent….

Changement du matériel via le service client…. Et pas d’évolution…

Mon ex-femme à l’époque refuse catégoriquement la résiliation.

Je continue à payer pas loin de 50 euros mensuel (soit environ 3 500 euros jusqu’aujourd’hui ) pour un service qui ne fonctionne pas comme il le devrait )

Début 2015 : La box qui ne fonctionne plus du tout est rangée dans un carton, et j’appelle le service client : Il faut un courrier !

En procédure de divorce je néglige un peu les courriers et le temps passe.

808710577_c331b4d9c5_m

Je me réveille en juin 2016, j’envoie ce satané courrier et je tombe de haut en recevant la réponse de Canal :

Bonjour Monsieur PETITPREZ,

Vous souhaitez résilier votre abonnement CANALSAT et nous le regrettons sincèrement.
Nous vous confirmons que nous avons bien enregistré votre demande et que votre résiliation sera effective à compter du 30/06/2017.
Jusqu’à cette date, vous pouvez profiter de vos programmes et continuer à bénéficier des services inclus dans votre abonnement.
Par ailleurs, conformément aux Conditions Générales d’Abonnement, vous êtes redevable de toutes les mensualités jusqu’au 30/06/2017, date d’échéance de votre contrat.

Nous espérons vous retrouver prochainement parmi nos abonnés.

Cordialement,

Emmanuel TUROUNET,
Directeur de la Relation Clients CANALSAT

J’appelle le service client qui vérifie que je ne me suis pas « connecté » depuis bien longtemps…. qui me met en attente pour voir ce qui est possible… et qui me renvoie dans les cordes : Il faut payer ! jusqu’en juin 2017 !!! Et oui c’est comme ça monsieur !

Attention ces gens sont dans leurs droits ! Je ne les accusent pas d’être malhonnêtes, et je paierai ce que je dois, mais vous ne m’ôterez pas de la tête que canalsat rime un peu avec canaillou …

J’utiliserai seulement mon petit pouvoir de décideur numérique pour déconseiller très fermement tout abonnement chez ces gripsous….

Lire aussi:

Hongrie: 10.000 manifestants contre une taxe sur l’utilisation d’internet

Wet Chess

Plus de 10.000 Hongrois ont manifesté dimanche à Budapest pour exiger le retrait d’un projet du gouvernement du Premier ministre Viktor Orban de taxer l’utilisation d’internet, une mesure destinée à renflouer les caisses de l’Etat que ses détracteurs considèrent comme antidémocratique.

SOURCES :

Lire aussi:

Les Echecs en France, politique et développement par B Sojka

Qui ne connait pas Bernard SOJKA ? Si vous êtes ,comme moi joueur d’échecs, vous l’avez croisé forcément dans les allées d’un tournoi. Pour les autres, ceux qui n’ont pas la chance de l’avoir rencontré ,Bernard est un homme étonnant : Arbitre international, riche d’une culture générale exceptionnelle et d’un savoir échiquéen inégalé, Bernard Sojka est ,entre autre, également fourni d’un mauvais fort caractère et d’une profonde humanité…

Nous nous sommes rencontré lors des championnats de France des aveugles et non-voyants, ce week-end et avons abordé l’évolution politique des échecs en France depuis quelques décennies. Bon c’est vrai qu’il sensiblement plus âgé que moi (nanana nanère) mais je ne suis pas non plus un canard de l’année….

A cette occasion je luis ai proposé cette tribune pour vous faire part de son analyse.

IMG_1038.jpg

En 2012, les deux candidats à la présidence de la FFE sont venus , dans le cadre de leur campagne électorale, au tournoi du Cap d’Agde. A cette occasion, je leur ai posé la question de savoir quelle allait être leur politique quant aux petits clubs ? J’ai immédiatement souligné le fort taux de mortalité de ces derniers que j’ai rapproché du manque d’intérêt patent de tous les dirigeants fédéraux vis à vis d’eux. Ceci se traduisait par le manque de compétitions qui leur était réservées et, petit à petit, par leur disparition. Cela ressemblait à la fonte de la banquise.

Les deux candidats se sont dits intéressés par la question et m’ont demandé de leur fournir un document propre à y remédier.

C’est au milieu du siècle dernier que je mis pour la première fois les pieds dans un club d’Echecs. De ce fait, je pense avoir un recul certain sur la vie échiquéenne fédérale. J’ai vu une fédération inerte et quasiment feue reprendre goût à la vie pour devenir l’une des meilleurs fédérations mondiales, et ce dans l’indifférence quasi-générale.

Suite à l’invitation des deux candidats, je me suis immédiatement penché sur la question du document que je vous présente et qui se compose de quelques pièces. Il m’a fallu plus d’un an pour le rédiger et reconstituer la vie des compétitions fédérales. Hélas, il n’existe aucune archive à la fédération et je sais que certains documents sont incomplets, voire partiellement erronés. Que tous ceux qui peuvent apporter aide et précisions le fassent en m’écrivant à l’adresse suivante : bernard.sojka@sfr.fr et je les remercie d’avance.

Le document se décompose en quelques pièces, toutes au format pdf. Chacun pourra le lire sur son ordinateur moyennant un visualisateur comme Acrobat Reader, Sumatra, ou d’autres encore.

J’ai choisi de propager ce document à tous les clubs de la FFE afin que chacun puisse prendre conscience du sujet, et l’inciter peut être à changer son fusil d’épaule afin d’aider un peu ceux qui sont dans le besoin de compétitions.

Comme ce sont les Interclubs par 8 qui sont la cause de nos tourments, j’ai accepté de faire partie de commissions mises en place par la fédération nouvellement élue. En particulier celle sur les compétitions et aussi une autre sur le handicap.

Mon avis est neutre et n’affiche aucun penchant vers qui que ce soit des élus actuels : j’ai appris à savoir me désengager quand les dirigeants privilégient leur carte de visite à sur leurs engagements passés.

Seuls des dirigeants responsables sauront retirer la substantifique moelle de cet ensemble. Ceci permettra à chacun de juger.

Les documents fournis sont au nombre de 5

1- l’acte de naissance du Championnat par équipes de 8 (2 pages) : ActeDeNaissance
2- la liste des clubs de la FFE au 20 mai 2013 : 20130520-ClubsFFE-2013
3- le palmarès des Championnats de France de 1980 à juin 2013. (voir le (*) plus bas) : 1980-2013-CFI
4- Des statistiques de l’INSEE publiées sur divers sites dont celui de Jeunesse et Sports et qui viendront appuyer mes déclarations : INSEE faites dans le rapport constitué par la 5° pièce, dénommé FFE-Compétitions : FFE-COMPETITIONS

Je sais que j’y donne des lignes de conduite mais tout ce que je propose est surtout fait dans les buts suivants :
· mettre fin à l’hémorragie des petits clubs qui ne cessent de sublimer.
· Permettre aux clubs de petite taille de s’étoffer et de gagner en qualité
· Promouvoir la formation des jeunes, des nouveaux venus, des féminines
· Préparer une réflexion quant à l’opportunité d’un secteur professionnel
· Rendre les compétitions équitables en mettant fin à des pratiques hypocrites consistant à éloigner les meilleurs joueurs amateurs de la compétition.
· Commencer à gérer les clubs en bon père de famille.

Je sais que j’aurais beaucoup de supporters et encore plus de détracteurs : c’est la logique de la vie en collectivité ! Mais ce document n’est pas fait pour plaire, puisqu’il s’agit surtout d’un constat.

A l’heure où Internet est entré en force dans les familles, il est temps que la FFE fasse tout ce qui est possible pour ramener les joueurs d’échecs dans les clubs et les incite à participer activement à leurs activités.

Mes remerciements iront à

· la Bibliothèque Nationale qui m’a permis de retrouver nombre d’informations qui me manquaient,
· MM. Jacques Lambert -qui accepta de créer cette compétition- , Jean Claude Loubatière (+) qui la popularisa et Michel Roos (+) qui la proposa,
· (*) M. Dominique Thimognier qui publiera les détails desdits championnats sur le site « Héritage des Echecs Français ».

Bonne lecture à tous.

 

Lire aussi:

Histoire d’arnaque : easy million, France Loisir etc…

Article mis à jour le 22/05/2014

 

Jouer à un jeu de hasard en communauté vous donne mathématiquement la même espérance de gain que jouer seul à la condition que la communauté partage les gains proportionnellement aux mises engagées.

Par exemple vous jouez un euro, sur les 100€ de la communauté et celle-ci touche 200€ (Elle double sa mise). Vous doublerez la votre également… et gagnerez un euro. Du point de vue espérance de gain, pas de grand intérêt de jouer en communauté, mais pas d’erreur mathématique non plus.

 

IMG_0523.jpg

Attention une société peu scrupuleuse  Easy Million propose ce type de jeu en communauté,  mais ne redistribue pas l’intégralité des gains proportionnellement aux sommes investies.

C’est une arnaque. En complicité avec France Loisir dont j’ai joint la direction par téléphone hier après-midi (J’attends des nouvelles) et certains journaux qui donnent les programmes TV…

J’ai également contacté la Française des jeux pour avoir leur opinion éclairée et je viens de recevoir leur réponse :

Je vous remercie de nous contacter au sujet d’un jeu nommé « Easy Million », non proposé par FDJ®.
Je suis Victor, votre conseiller client en charge du traitement de votre demande.

Ce jeu vous annonce un gain ou vous propose d’augmenter vos probabilités de gagner aux jeux de FDJ® sous la condition de payer des frais supplémentaires ou des grilles par lots. Il peut aussi vous inviter à fournir vos coordonnées personnelles et confidentielles.

ATTENTION, ce jeu ne provient pas de FDJ®. IL S’AGIT D’UNE TENTATIVE D’ESCROQUERIE ! NOUS VOUS CONSEILLONS DE NE PAS Y REPONDRE !

 

IMG_0524.jpg

Bien sûr les dirigeants de cette société, easy million, basée en Suisse diront que les règles du jeu sont écrites, que les usagers peuvent exercer leurs droits de rétractation, et d’autres blabla, mais le commun des mortels n’étant pas assez qualifié pour se rendre compte de l’arnaque ils continueront à s’engraisser sans morale ni pudeur et gagneront de faciles millions sur le dos des pauvres gens…

Bien sûr les dirigeants des entreprises citées peuvent exercer leur droit de réponse ici même.

 

Lire aussi:

Mathématiques : pourquoi l’écrire au pluriel ?

pointM3

Dans les langues européennes, le terme mathématique vient de deux mots grec qui signifient  » science, connaissance, apprentissage « , et  « qui aime apprendre « . La science est couramment désignée par les chercheurs et les enseignants sous le pluriel (les mathématiques, mathematics, etc.) ; cet usage remonte au pluriel neutre latin mathematica (Cicéron), issu du pluriel grec utilisé par Aristote, voulant précisément dire, toutes les choses mathématiques.

Toutefois, le singulier peut être employé (la mathématique) mais son sens est connoté. Dans le langage courant, le terme mathématiques est fréquemment apocopé en maths ; cette abréviation s’emploie toujours au pluriel en français.

 

SOURCES :

Lire aussi:

Le nouveau job de l’imposteur à l’enterrement de Mandela

Se faire remarquer pour avoir un travail est donc la clé. Oh pas forcément en bien ! Vous vous souvenez de Thamsanqa Jantjie ? Pas de son nom évidemment mais peut-être de sa silhouette massive  et de sa gestuelle étonnante.

A l’époque la communauté blâmait la conduite de l’individu.

Aujourd’hui, il devient star… de la publicité :

 

Lire aussi:

Ça fait peur : la bière menacée par le réchauffement climatique

leffe

L’augmentation des températures pourrait modifier le goût de la bière, car le climat influence la composition de l’orge, la céréale utilisée pour fabriquer le breuvage. C’est pourquoi des chercheurs tentent de sélectionner des souches végétales résistantes à la sécheresse.

SOURCES : la bière menacée par le réchauffement climatique.

Lire aussi:

Mensonges, subconscient, poker et crustacé

Ambroisie - Galerie d'art - Art Gallery - Projection astrale 084

La détection infaillible du mensonge est une quête éternelle et un peu vaine. Face à un supposé menteur, le savant regarde les yeux, analyse l’intonation, prête attention à la posture, et tente de déceler le moindre signe de stress : mains agitées, mâchoire serrée, respiration rapide.

Oui mais ces indices ne sont pas si facilement interprétable. Loin de là !

Une étude récente tend même à prouver que le commun des mortels se tromperai tellement dans l’analyse de ces signes, que la conclusion émise serait proche de la réponse donnée par un simple pile ou face…

Au poker (en live, pas sur internet) une telle analyse est pourtant courante et souvent payante. Tel joueur qui joue avec ses jetons en attendant notre éventuel décision de le suivre ou de se coucher nous donne une information sur sa nervosité. Mais le fait-il consciemment pour nous tromper ?

L’analyse évoquée plus haut va plus loin en donnant la conclusion suivante :

Notre subconscient est beaucoup plus performant dans la détection du mensonge que notre conscient. Plus capable de détecter l’imperceptible il permet d’avoir souvent une judicieuse impression !

De là à dire qu’il faut, au poker abandonner tout raisonnement pour ne se fier qu’à cette impression il n’y a qu’un pas. Mais je ne le franchirai pas !

Par contre il faut certainement faire assez confiance à cette première impression pour en tenir compte lors d’une réflexion plus approfondie.

Et pourquoi pas, pour progresser dans sa connaissance se soi, et dans son jeu, prendre des notes du style :

intuition : danger+++

La finalité étant de répondre à quelques questions :

Mon intuition est-elle fiable ? Quelle est la marge d’erreur ? Qu’est ce qui trompe mon intuition ?

Intuition
LIENS EXTERNES :

Lire aussi:

Quand Big brother s’avère bien pratique

google_logo

 

Alors qu’avec mon gmail habituel j’envoyais une demande de support, ce matin, à un site de poker en ligne pour des soucis de connexion, je fis une découverte originale.

confirm

 

Vous-avez écrit « ci-joint » dans votre message, mais aucun fichier ne lui est joint. Voulez-vous envoyer ce message ?

Oups, j avais oublié de joindre les logs de l’erreur mentionnée…

Merci Google !

Je comprends aussi les éventuelles polémiques; on a vraiment l’impression que ce géant lit derrière notre épaule !

 

Lire aussi:

Mairie de Templeuve, bonjour !

Désintéressée par la politique ? Déçu par vos élus ? La mairie de Templeuve vous donnera peut-être l’occasion de sourire. Personnellement je valide !

Lire aussi: