Archives par étiquette : 80’s

Jouons (6) : La solution

qui6

Personne n’a trouvé la solution à cet énigme. Quel est le nom du personnage « joué » par ce chien dans une série des années 80 ?

/
Clic!

Il s’agissait de Février, le chien de Jonathan et Jennifer Hart, dans la série POUR L’AMOUR DU RISQUE.

Jonathan et Jennifer Hart forment un couple idéal. Lui, richissime chef d’industrie, elle journaliste d’investigation, ils ont une vie de rêve. Leur hobby : traquer les criminels et résoudre les mystères …

Lire aussi:

Jouons (6)

qui6

Vous connaissez parfaitement maintenant les règles du jeu !
Quel est le rôle principal de cet acteur ?

Si vous avez un compte flickr, vous pouvez répondre la-bas en cliquant sur l’image, sinon en commentaire.

Lire aussi:

Jouons

Etape 3:
De plus en plus dur , je devrais être tranquille un moment.
Je ne veux pas le nom de l’acteur mais le nom du personnage dans une série mondialement connue!

qui3

Si vous avez un compte flickr, vous pouvez répondre la-bas en cliquant sur l’image, sinon en commentaire.

Lire aussi:

Still loving you

Scorpions

« Still Loving You » a été composée par le guitariste rythmique Rudolf Schenker pour ce qui est de la musique et par le chanteur Klaus Meine pour les paroles. Schenker aurait composé « Still Loving You » dès 1979 (c’est à dire 5 ans avant l’album Love at First Sting), mais ne satisfaisant pas le groupe à cette époque, la chanson à été mise de côté jusqu’ aux séquences d’enregistrement de Love at First Sting en 1983-1984 où les membres du groupe, se rendant compte de son potentiel, l’ enregistrèrent finalement en tant que dernière piste de l’album.
Contrairement à ses habitudes c’est Rudolf Schenker qui sur cette chanson assure les parties de guitare soliste alors que Matthias Jabs assure les parties rythmiques.

Time, it needs time
To win back your love again
I will be there, I will be there
Love, only love
Can bring back your love someday
I will be there, I will be there

I’ll fight, babe, I’ll fight
To win back your love again
I will be there, I will be there
Love, only love
Can break down the wall someday
I will be there, I will be there

If we’d go again
All the way from the start
I would try to change
The things that killed our love
Your pride has built a wall, so strong
That I can’t get through
Is there really no chance
To start once again
I’m loving you

Try, baby try
To trust in my love again
I will be there, I will be there
Love, our love
Just shouldn’t be thrown away
I will be there, I will be there

If we’d go again
All the way from the start
I would try to change
The things that killed our love
Your pride has built a wall, so strong
That I can’t get through
Is there really no chance
To start once again

If we’d go again
All the way from the start
I would try to change
The things that killed our love
Yes, I’ve hurt your pride, and I know
What you’ve been through
You should give me a chance
This can’t be the end
I’m still loving you
I’m still loving you, I need your love
I’m still loving you

Lire aussi:

La petite maison dans la prairie

La petite maison dans la prairie, ça vous rappelle quelque chose?

Voilà mon petit hommage perso :

prairie2

Idée cadeau :

Lire aussi:

Starsky et hutch, lalalalalala

sh

Starsky et Hutch (Starsky and Hutch) est une série télévisée américaine en un pilote de 70 minutes et 92 épisodes de 48 minutes, créée par William Blinn et diffusée entre le 30 avril 1975 et le 15 mai 1979 sur le réseau ABC. En France, la série a été diffusée du 10 juin 1978 au 9 décembre 1984 sur TF1. Un remake de cette série, intitulé Duval et Moretti, est en cours de tournage pour M6. Un des réalisateurs de cette nouvelle série est Dominique Guillo.

La décontraction et les méthodes de travail musclées des personnages ont amené un renouveau dans l’image du policier des séries télévisées des années 1970, la plupart du temps posé, poli et bien habillé.

La série a connu un succès considérable à ses débuts mais, en 1977, une campagne contre la violence à la télévision américaine ébranle ce succès. Les scénaristes sont contraints de couper les scènes d’action au profit de scènes plus romantiques ou comiques. L’esprit de la série n’est plus là et en 1979, Starsky et Hutch rentrent définitivement leur célèbre voiture au garage pour ne plus l’en ressortir.

En France, la série doit une part de son succès aux voix de Jacques Balutin (Starsky) et de Francis Lax (Hutch) et à la chanson du générique qui a été écrite et composée par Haïm Saban. Balutin et Lax s’amusaient à modifier ou à rajouter des réflexions comiques donnant l’impression aux téléspectateurs français que l’humour était beaucoup plus présent qu’il ne l’était dans la version originale.

En 1977, l’épisode 2-20 (Pas de chance Huggy) dans lequel Starsky & Hutch sont remplacés par Huggy et son ami Turkey qui deviennent détectives privés, devait lancer Antonio Fargas dans sa propre série Huggy Bear mais l’épisode fut un échec et sa série annulé.

Paul Michael Glaser a réalisé cinq épisodes et David Soul a réalisé trois épisodes.

LIENS EXTERNES :

Paul Michael Glaser
© Columbia TriStar Galerie complète sur AlloCiné

A (re)découvrir :

Lire aussi:

The Communards – Don’t Leave Me This Way

En matière de musique, comme dans tous les domaines on ne peux pas tout connaître et tout aimer. Régulièrement sur Woufsblog, vous pouvez découvrir (redécouvrir) un artiste ou une petite parcelle de son oeuvre.

Dans la série souvenir-souvenir…

Un nouveau tag dans woufsblog ce soir : « 80’s »
Et pour inaugurer la série: Jimmy Somerville !

The Communards est un groupe musical new wave des années 1980, dont était membre le chanteur écossais Jimmy Somerville. Le groupe s’est formé en 1985 et dissous en 1988.

Après son départ des Bronski Beat en 1985, Jimmy Somerville, une des voix les plus étonnantes de toute l’Écosse, monte son propre groupe, The Communards.

The Communards est un duo formé de Jimmy Somerville donc et de Richard Coles, pianiste qui oeuvrait au sein de The Committee. Ils choisissent leur nom en hommage aux révolutionnaires de la Commune de Paris.

Les paroles ? Bon d’accord…

Don’t leave me this way
I can’t survive, I can’t stay alive
Without you love, oh baby
Don’t leave me this way
I can’t exist, I will surely miss
Your tender kiss
So don’t leave me this way

Oh baby, my heart is full of love and desire for you
So come on down and do what you’ve got to do
You started this fire down in my soul
Now can’t you see it’s burning, out of control
So come down and stisfy the need in me
Cos only your good loving can set me free

Don’t leave me this way
I don’t understand how I’m at your command
So baby please don »t leave me this way

Don’t leave me this way
Cos I can’t exist
I will surely miss
Your tender kiss
So don’t leave me this way

Oh baby, my heart is full of love and desire for you…

Don’t leave me this way
I can’t survive, I can’t stay alive
Without you love, oh baby
Don’t leave me this way
I can’t exist, I will surely miss
Your tender kiss
So don’t leave me this way

Oh baby, my heart is full of love and desire for you…

LIENS EXTERNES :

JUKE BOX

Après « Don’t leave me this way » je vous conseille son contraire :
« Comment te dire adieu… »

free music

Votez pour cet article sur Scoopeo :

Lire aussi: