Archives par étiquette : cinéma

Citation 18 : Pas de violence, c’est les vacances…

Pas de violence, c’est les vacances…

disait Saturnin, dans Brice de Nice. Cette citation et le design ci-dessus vous plaisent ?

  • De nombreux produits basé sur ce visuel sont disponibles sur la boutique !
  • D’autres citations ? C’est là !
  • Une citation à proposer ? c’est là !

Lire aussi:

Citation 14 : C’est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases…

Citation 14

C’est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases…

dit Maître Folace, dans Les Tontons flingueurs. Cette citation et le design ci-dessus vous plaisent ?

  • De nombreux produits basé sur ce visuel sont disponibles sur la boutique !
  • D’autres citations ? C’est là !
  • Une citation à proposer ? c’est là !

Lire aussi:

Jean Yanne nous manque…

Jean Yanne

Il nous a quitté le 23 Mai 2003. Sa manière de plaisanter, agressive, débraillée, versant du vitriol sur des plaies ouvertes, tenant la compassion pour obscénité, a d’abord choqué avant d’émouvoir. Aujourd’hui tout le monde connait Jean Yanne… En confondant l’homme et ses personnages de cinéma dans la même affection nostalgique…

Play list :

Découvrez la playlist Jean Yanne avec Jean Yanne


Quelques citations :

  • D’après une étude américaine, 20% des habitants de notre planète parle anglais. Oui, les 80% restant n’ont pas compris la question.
  • L’amour, c’est un sport. Surtout s’il y en a un des deux qui veut pas.
  • Les ruptures difficiles avec les femmes, c’est souvent à cause de la conjugaison. A chaque fois qu’on leur a dit je t’aime, on aurait du préciser que c’était du présent.
  • Vivre seul, c’est prendre plaisir à manger du céleri rémoulade dans son papier d’emballage.
  • Le plus beau compliment que je puisse faire à une femme est de lui dire : je suis aussi bien avec toi que si j’étais tout seul.
  • En fait l’important ne serait pas de réussir sa vie, mais de rater sa mort.
  • La plupart des calomnies qui courent sur mon compte sont plus douces que ce que je dirais sur moi si l’on m’interrogeait.
  • J’ai bonne conscience : je roule dans une voiture allemande mais mon tailleur est juif.
  • L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, c’est une connerie. Prenez les éboueurs…
  • Les hommes naissent libres et égaux en droit. Après ils se démerdent.

Quelques liens :

Lire aussi:

Bande annonce de Ninja Assassin, au cinéma le 10 Février.

NINJA ASSASSIN
Par les créateurs de la trilogie MATRIX et de V pour Vendetta

Raizo, jeune ninja orphelin, a été entraîné à tuer par le clan Ozunu. Après l’exécution de son seul ami, Raizo est soudainement en proie au doute, et quitte alors le clan afin de préparer sa vengeance… Des années plus tard, à Berlin, Raizo tombe sur l’agent d’Europol Mika Coretti qui, après avoir levé le voile sur une affaire politique mettant en cause une mystérieuse organisation asiatique, est devenue la cible du clan Ozunu. Traqués, tous deux se lancent dans une dangereuse course-poursuite…

Lire aussi:

Nouvelle vidéo : Max et les maximonstres

Max un garçon sensible et exubérant qui, se sentant incompris chez lui, s’évade là où se trouvent les maximonstres.

Max atterrit sur une île où il rencontre de mystérieuses et étranges créatures, aux émotions sauvages et aux actions imprévisibles. Les maximonstres attendent désespérément un leader pour les guider, et Max rêve d’un royaume sur lequel régner. Lorsque Max est couronné roi, il promet de créer un monde où chacun trouvera le bonheur. Max découvre vite toutefois que régner sur un royaume n’est pas chose aisée et que ses relations avec les autres sont plus compliquées qu’il ne l’imaginait au départ.

Lire aussi:

Celui qui contrôle l’Epice contrôle l’univers

Un clic vous permettra de voir en plus grand cette image que je dédie aux fans de cinéma, et de jeux vidéo

Lire aussi:

Joueuse. Avec Sandrine Bonnaire, Kevin Kline, Valérie Lagrange

Deuxième fois en pas longtemps que j’évoque le septième art. Encore que cette fois-ci je ne m’éloigne pas de ma ligne rédactionnel puisque les échecs sont au centre de cette production.

Réalisé par Caroline Bottaro
Avec Sandrine Bonnaire, Kevin Kline, Valérie Lagrange

Film français. Genre : Drame
Durée : 1h 40min. Année de production : 2008
Distribué par StudioCanal

Dans un petit village de Corse, la vie d’Hélène, effacée et discrète, est faite de jours qui s’enchaînent et se ressemblent…Elle travaille comme femme de chambre dans un hôtel et semble apparemment heureuse avec son mari, Ange, et sa fille de quinze ans, Lisa. Sa vie modeste et monotone paraît toute tracée…

Tout bascule le jour où, faisant le ménage d’une des chambres de l’hôtel, elle surprend, fascinée, un jeune couple d’américains très séduisants qui joue aux échecs sur une des terrasses.

Tout d’abord intriguée, puis finalement passionnée par ce jeu, Hélène mettra tout en oeuvre, avec obstination, pour maîtriser les règles des échecs jusqu’à l’excellence. Elle pourra compter sur l’aide de Monsieur Kröger, un mystérieux habitant du village, pour arriver à ses fins. Mais cette métamorphose positive vers une nouvelle liberté pour Hélène, ne se fera pas sans modifier profondément, ses relations avec sa famille, ses amis et les habitants de village.

pendule-echecs

Quand on prend des risques on peut perdre; quand on en prend pas, on perd toujours.

Sandrine Bonnaire

Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n’en prend pas perd toujours.

Xavier Tartacover

004

Lire aussi:

Les BG de Riad Sattouf : à voir en juin

Je parle rarement de cinéma sur Woufsblog, parce que mes nombreuses passions ne me laisse pas le temps de fréquenter les salles obscures. Pourtant je ferai probablement une exception pour ce film : Les beaux gosses, de l’auteur de BD Riad Sattouf.

Pourquoi ?

Car je connais un peu son travail d’auteur, que la bande annonce me plait et que la critique du figaro est alléchante :

La vie secrète des jeunes

Retour au collège


Lire aussi: