Ouvrez les frontières!

En matière de musique, comme dans tous les domaines on ne peut pas tout connaître et tout aimer. Régulièrement sur Woufsblog, vous pouvez découvrir (redécouvrir) un artiste ou une petite parcelle de son oeuvre.

Tiken Jah Fakoly, de son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly, est un chanteur de reggae ivoirien.

Tiken Jah Fakoly dit jouer une musique pour « éveiller les consciences » comme il l’a expliqué lors de diverses interviews. Sa musique parle de beaucoup d’injustices que subit la population de son pays d’origine, mais aussi et surtout du peuple africain. C’est donc un reggae proche du peuple africain qui souffre actuellement pour beaucoup de raisons différentes dont l’oppression et la misère.

Paroles

 

Ouvrez les frontières, ouvrez les frontières ( x 2 )

Vous venez chaque année
L’été comme l’hiver
Et nous on vous reçoit
Toujours les bras ouverts
Vous êtes ici chez vous
Après tout peu importe
On veut partir alors ouvrez nous la porte

Ouvrez les frontières, ouvrez les frontières ( x 2 )

Du Détroit de Gibraltar
Nous sommes des milliers
A vouloir comme vous
venir sans rendez-vous
Nous voulons voyager
Et aussi travailler
Mais nous on vous a pas refusé le visa

Ouvrez les frontières, ouvrez les frontières ( x 2 )

Nous aussi on veut connaître la chance d’étudier
La chance de voir nos rêves se réaliser
Avoir un beau métier
Pouvoir voyager
Connaître ce que vous appelez « liberté »
On veut que nos familles ne manquent plus de rien
On veut avoir cette vie où l’on mange à sa faim
On veut quitter cette misère quotidienne pour de bon
On veut partir d’ici car nous sommes tous en train de péter les plombs

Ouvrez les frontières, ouvrez les frontières ( x 2 )
Laissez nous passer …

Y a plus une goutte d’eau
Pour remplir notre seau
Ni même une goutte de pluie
Tout au fond du puis
Quand le ventre est vide
Sur le chemin de l’école
Un beau jour il décide
De prendre son envol, nan nan nan nan …

Ouvrez les frontières, ouvrez les frontières ( x 2 )
Laissez nous passer …

Ouvrez la porte
Ici on étouffe
On est plein à vouloir du rêve occidental
Ouvrez la porte
Ici la jeunesse s’essouffle
Ne vois tu pas que pour nous c’est vital

Ouvrez les frontières, ouvrez les frontières ( x 2 )
Laissez nous passer …

Vous avez pris nos plages
Et leur sable doré
Mis l’animal en cage
Abattu nos forêts
Qu’est ce qu’il nous reste
Quand on a les mains vides
On se prépare au voyage
Et on se jette dans le vide

Ouvrez les frontières, ouvrez les frontières ( x 2 )
Laissez nous passer …

LIENS EXTERNES :

 

Plaire : Gérald Genty

En matière de musique, comme dans tous les domaines on ne peux pas tout connaître et tout aimer. Régulièrement sur Woufsblog, vous pouvez découvrir (redécouvrir) un artiste ou une petite parcelle de son oeuvre.

Gérald Genty est un chanteur français né à Belfort le 23 avril 1974.
Il chante le plus souvent des chansons « à textes » parsemées de nombreux jeux de mots. Celles-ci comportent de nombreux « personnages » à qui il prête sa voix. Lors des concerts de sa première tournée, ces personnages sont figurés par des bonshommes en bois (comme « David Bowie »). Les ampoules électriques qui leur servent d’yeux s’allument à chaque intervention.

Après un premier album en groupe (guitare, basse, accordéon) en 1997, il sort en solo deux albums autoproduits : Danthonlogis (1999) et Danthonlogis 2 (fin 2002). Après avoir signé chez Wagram, Gérald Genty sort en mars 2004 Humble Héros, un opus aussi déjanté que plein d’humour, dans lequel il reprend des titres de Danthonlogis et Danthonlogis 2 réenregistrés en studio par Dominique Ledudal durant l’été 2003. L’album est porté par le titre Pour l’instant je suis pas encore trop connu, ça va, mais après… j’sais pas!.

Les paroles :

Je mange une fois par jour
Je mange une fois pour toi
Je mange une fois pour toute
Et toi, tu doutes de moi

Quand arrive le mois d’août
Je devrais être heureuse
Mais les filles de la Redoute
Me rendent frileuse

Alros je dis et je redi..gère mes radis
Hardie je ne suis plus
En hypoglycémie

Mais je voudrais te plaire
Etre un peu plus légère
Me fondre enfin dans l’air
Dans l’air du temps
Qui passe et me rend lasse
De prendre de plus en plus de place
J’ai peur que tu me remplaces

Je mange une fois pas semaine
Ca devient vraiment dur
Mais je tiendrai oui c’est sûr
Si de plus en plus il m’aime

De toute façon, j’ai pas le choix
Si ma balance craque
Si je craque il me balance
J’irai jusqu’au zéro

Jusqu’à devenir particule
Avec un super cul
Pour que mon hercule
Me trouve particul…ièrement.. belle

Mais oui je vais te plaire
être beaucoup plus légère
Me fondre enfin dans l’air
Dans l’air du temps…
Qui passe et me rend lasse
De prendre de plus en plus de place
J’ai peur que tu me remplaces

Je ne mange plus du tout
J’ai même plus faim c’est fou
Y a plus qu’en tombant dans les pommes
Que je retrouve mon homme

Tous les jours je perds des plumes
J’effleure à peine le bitume
Et les jours de grand vent
Je m’accroche aux passants

Moi qui voulait te plaire
être beaucoup plus légère
Me fondre enfin dans l’air
Dans l’air du temps
Qui passe et me rendait lasse
De prendre de plus en plus de place
J’avais peur que tu me remplace.

LIENS EXTERNES :

Le phénomène Pluie Blanche

Pluie Blanche n’est pas son prénom usuel, mais c’est vraiment l’un de ses prénoms. Et puis ça n’a pas d’importance.

Ca n’a pas d’importance non plus qu’elle vient d’avoir le brevet de collèges. Qu’elle est élève dans un petit village du Lot et Garonne…

Rien n’a d’importance d’ailleurs dès qu’elle embrasse sa guitare, et que le rouge est mis dans son studio d’enregistrement amateur.

Rien, si ce n’est sa voix, et la chaleur des mots qui rebondissent sur des accords de bossa nova.

découvrez là!
Le site de P l u i e B l a n c h e

Il était une fois dans l’ouet, musique de légende.

J’ai vu trois de ces cache-poussière tout à l’heure ; à l’intérieur il y avait trois hommes… À l’intérieur des hommes, il y avait trois balles …

Frisson garanti

Ennio Morricone (né le 10 novembre 1928 à Rome, Italie) est un compositeur italien, réputé notamment pour ses musiques de films, en particulier celles réalisées pour son ami Sergio Leone.

Audiard


Tontons flingueurs, originally uploaded by Alain Bachellier.

Si comme moi vous aimez les tontons flingueurs, je viens de découvrir une petite merveille, tout en flash à visiter absolument et d’urgence!

http://lesflingueurs.free.fr/

Douceur angevine

Depuis quelques jours, j’avais une expression dans la tête (à cause de la météo mais aussi à cause d’une chanson, je viens de m’en rendre compte): « douceur angevine ».

Angevine : Relatif à l’ Anjou

Je vis dans le Pas-de-calais, donc cette expression n’est pas appropriée à ma vie quotidienne…

Mais d’où vient cette expression dans les méandres de mon cerveau??

Une petit recherche googolienne vient de me donner la solution:

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m’est une province, et beaucoup davantage ?
Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine :
Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l’air marin la doulceur angevine.

Joachim DU BELLAY (1522-1560)