Les pirates de Wikipedia : les pros se refont la biographie !

Les pirates de Wikipedia : les pros se refont la biographie ! – Le blog de la rédaction d’AOL High Tech:

« Wikipedia est victime de son succès. Aujourd’hui, les trois premiers liens d’une recherche Google, terminal presque obligatoire de la navigation en France, redirigent vers cet encyclopédie collaborative. Collaborative signifie que tous peuvent y contribuer, même vous. Enfin surtout vous. »

Merci Matlefou pour le lien, l’article est très intéressant!

Démocratie, popularité, réseaux sociaux et prosélystisme

Je suis depuis longtemps intéressé par les digg like et autre scoopéo. Malgré tout, un certain malaise me submerge parfois, lorsque je décide de lire un article (trop) bien noté.

Pour plusieurs raisons.

La première est directement en rapport avec la logique de ces réseaux: Le goût de la multitude ne correspond pas nécessairement à mes inspirations, loin de là. De plus ce « goût de la multitude » n’est qu’un mythe, il ne reflète même pas la somme des goûts individuels puisqu’à partir d’un moment, par un effet boule de neige, nous lisons ou écoutons la même chose que les autres… Mais en fin de compte, et sans polémique, cela me semble bien ressembler à la démocratie

La seconde raison est pour moi plus gênante. Ce type de réseau transforme systématiquement l’information brute en spectacle, puisque le but (avoué ou pas) des utilisateurs (moi y compris) est d’avoir « une bonne note » (beaucoup de lecteurs attirés et contentés).
La rédaction d’un article sera donc similaire à une campagne de publicité et des titres du style  » Accidents extraordinaires !!! photo + vidéo » me troublent et m’attristent.
Mais en fin de compte, et sans polémique, cela me semble bien ressembler à la logique médiatique…

La dernière raison est beaucoup plus sournoise. Je n’ai compris que récemment mais la logique de diffusion d’une information est corrompue par le copinage. De bonne foi, les utilisateurs ont appris à s’apprécier par affinités (géographiques, politiques, idéologiques, sexuelles,etc…) et privilégient ce que j’appelle le « buddy-scoop » à une information de qualité émanant d’un étranger. Ne niez pas! Une histoire drôle racontée par un ami nous fait toujours rire…
Mais en fin de compte, et sans polémique, cela me semble bien ressembler à la la vie…

Tempète dans un bénitier

Le grand retour d’un rite ancien


Smile !, originally uploaded by Gepat.

La lettre que Benoît XVI va publier cette semaine est un «Motu Proprio» («de son propre chef», en latin), écrite sans concertation. Ce texte doit réhabiliter la messe telle qu’elle était pratiquée avant Vatican II, mais seulement pour les prêtres qui souhaitent pratiquer l’ancien rituel. Les autres continueront à célébrer la messe ordinaire, inspirée de Vatican II.


Georges Brassens, originally uploaded by curiousyellow.

Rappelons nous Brassens et son « Tempète dans un bénitier: »

Tempête dans un bénitier
Le souverain pontife avec que
Les évêques, les archevêques
Nous font un satané chantier

Ils ne savent pas ce qu’ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
A la fête liturgique
Plus de grand’s pompes, soudain
Sans le latin, sans le latin
Plus de mystère magique
Le rite qui nous envoûte
S’avère alors anodin
Sans le latin, sans le latin
Et les fidèl’s s’en foutent
O très Sainte Marie mèr’ de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu’ils nous emmerdent
Sans le latin

Je ne suis pas le seul, morbleu
Depuis que ces règles sévissent
A ne plus me rendre à l’office
Dominical que quand il pleut

Il ne savent pas ce qu’ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
En renonçant à l’occulte
Faudra qu’ils fassent tintin
Sans le latin, sans le latin
Pour le denier du culte
A la saison printanière
Suisse, bedeau, sacristain
Sans le latin, sans le latin
F’ront l’églis’ buissonnière
O très Sainte Marie mèr’ de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu’ils nous emmerdent
Sans le latin.

Ces oiseaux sont des enragés
Ces corbeaux qui scient, rognent, tranchent
La saine et bonne vieille branche
De la croix où ils sont perchés

Ils ne savent pas ce qu’ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
Le vin du sacré calice
Se change en eau de boudin
Sans le latin, sans le latin
Et ses vertus faiblissent
A Lourdes, Sète ou bien Parme
Comme à Quimper Corentin
Le presbytère sans le latin
A perdu de son charme
O très Sainte Marie mèr’ de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu’ils nous emmerdent
Sans le latin

Education : environ 10.000 postes supprimés au budget 2008


http://canalacademie.com/IMG/XavierDarcos.jpg

Xavier Darcos a confirmé hier que l’Education nationale participerait à la politique de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Les syndicats ont aussitôt dénoncé « la dégradation programmée de l’emploi public ».

Ce qui amuse le grand enfant que je suis encore, c’est le timing. Faire une telle déclaration aux ultimes minutes de juin…
C’est du grand art. Bravo.
Ce qui m’amuse moins, c’est l’idée de faire des économies sur le dos de l’éducation, d’hypothéquer la France de demain.

Essayez de rogner le budget des écoles dans simcity!

Echecs : WCN est mort

pion

WCN (World chess network) est mort, mangé il me semble par un plus gros ICC (Internet Chess Club).

Joueurs sur WCN, tous les jours depuis très longtemps, je n’étais même pas au courant de ce regroupement jusqu’au jour ou ma connexion fût impossible. Il faut dire que la communication avec les joueurs français minoritaires est assez souvent négligée.

Je dispose d’un nouveau serveur, http://www.worldchesslive.com qui bégaie un peu (c’est normal il vient de naître), d’un logiciel plus sophistiqué que l’ancien
wcnchess qui se nomme Dasher et avec lequel on peut jouer aussi hors ligne.

J’ai pu importer mon compte, mais pas completement (les espaces ne sont plus supportés.)
Je jouais sous mon vrai nom: Laurent petitprez, je suis devenu Wouf.

Mais j’ai un peu l’impression d’avoir perdu le petit commerce de proximité (c’est une image WCN était situé aux US) et de devoir me rendre à l’hypermarché pour satisfaire ma passion.

Beaucoup de chose dans l’évolution d’internet m’enthousiasme (web 2.0, essor du libre , richesse de la blogosphère…) mais cette dernière nouvelle m’attriste.

De cette même tristesse qui m’avait saisie il y a 25 ans quand l’épicier de mon quartier m’avait annoncé qu’il devait renoncer au coins « salles de jeu ».

J’avais alors fait ma dernière partie sur le flipper Kiss…

Wikipedia


J’ai découvert Wikipedia il y a suffisamment longtemps pour penser l’avoir toujours connu.

Wikipédia est une encyclopédie libre, gratuite, universelle et multilingue, écrite par des volontaires et basée sur un site Web (http://fr.wikipedia.org en français) utilisant la technologie wiki. Wikipédia est financée et gérée par la Fondation Wikimedia. Ce nom se rapporte aussi au projet visant à construire l’encyclopédie.

On parle de Wikipedia dans Wouf Forum depuis juin 2005, et je remarquais à l’époque la fonctionnalité « une page au hasard« , fonctionnalité amusante qui permet de se cultiver aléatoirement…

En ce début d’année 2007, un très bon article de nouvelobs.com
répond à une question que je me posais plus ou moins consciemment :

Comment une foule si hétérogène de contributeurs (5,8 millions pour 6,4 millions d’articles), peu ou pas canalisée par des éditeurs, arrive-t-elle à donner forme à une encyclopédie globalement cohérente ?

La force de l’encyclopédie en ligne ce sont ses rédacteurs variés, résume Ofer Arazy de l’Université d’Alberta.

Plus il y a de rédacteurs différents, moins grand est le nombre de fautes relevées.

De plus des chercheurs américains ont démontré en 2004 qu’un groupe de personnes désignées par le hasard commettra moins d’imperfections sur un problème inédit qu’un groupe de spécialistes aveuglés par la similitude de leur raisonnement…


Mes contributions

Chacun peut donc contribuer à la formidable expansion de Wikipedia, par exemple
dans la page http://fr.wikipedia.org/wiki/Beaumetz-l%C3%A8s-Loges, j’ai ajouter un lien vers le site officiel de Beaumetz-les-loges. Cela m’a pris quelques minutes et permet aux utilisateurs qui font une recherche sur ce village de tomber sur ce site en un clique!