Mathématiques et socle commun.

Au sein du socle commun, les mathématiques entretiennent des liens étroits avec les autres sciences et la technologie, le langage mathématique permettant de décrire et de modéliser les phénomènes de la nature mais elles s’en distinguent aussi car elles forment une discipline intellectuelle autonome, possédant son identité.

Le rôle de la preuve, établie par le raisonnement, est essentiel et l’on ne saurait se limiter à vérifier sur des exemples la vérité des faits mathématiques. L’enseignement des mathématiques conduit à goûter le plaisir de découvrir par soi-même cette vérité, établie
rationnellement et non sur un argument d’autorité, et à la respecter.

There Is No Mathematics To Love And Loss

Faire des mathématiques, c’est se les approprier par l’imagination, la recherche, le tâtonnement et la résolution de problèmes, dans la rigueur de la logique et le plaisir de la découverte.
Ainsi les mathématiques aident à structurer la pensée et fournissent des modèles et des outils aux autres disciplines scientifiques et à la technologie.

Les nombres sont au début et au cœur de l’activité mathématique. L’acquisition des principes de base de la numération, l’apprentissage des opérations et de leur sens, leur mobilisation pour des mesures et pour la résolution de problèmes sont présents tout au long des apprentissages. Ces apprentissages, qui se font en relation avec la maîtrise de la langue et la découverte des sciences, sont poursuivis tout au long de la scolarité obligatoire avec des degrés croissants de complexité – nombre entiers naturels, nombres décimaux, fractions, nombres relatifs. L’apprentissage des techniques opératoires est évidemment indissociable de l’étude des nombres.

Il s’appuie sur la mémorisation des tables, indispensable tant au calcul mental qu’au
calcul posé par écrit.

Indian Mathematics professor in classroom

La géométrie doit rester en prise avec le monde sensible qu’elle permet de décrire. Les constructions géométriques, avec leurs instruments traditionnels – règle, équerre, compas, rapporteur –, aussi bien qu’avec un logiciel de géométrie, constituent une étape essentielle à la compréhension des situations géométriques. Mais la géométrie est aussi le domaine de l’argumentation et du raisonnement, elle permet le développement des qualités de logique et de rigueur.

L’organisation et la gestion des données sont indispensables pour comprendre un monde contemporain dans lequel l’information chiffrée est omniprésente, et pour y vivre. Il faut d’abord apprendre à lire et interpréter des tableaux, schémas, diagrammes, à réaliser ce
qu’est un événement aléatoire. Puis apprendre à passer d’un mode de représentation à l’autre, à choisir le mode le plus adéquat pour organiser et gérer des données. Émerge ainsi la proportionnalité et les propriétés de linéarité qui lui sont associées. En demandant de s’interroger sur la signification des nombres utilisés, sur l’information apportée par un résumé statistique, sur les risques d’erreur d’interprétation et sur leurs conséquences possibles, y compris dans la vie courante, cette partie des mathématiques contribue à former de jeunes adultes capables de comprendre les enjeux et débats de la société où ils vivent.

I liked mathematics :-)))

Enfin, en tant que discipline d’expression, les mathématiques participent à la maîtrise de la langue, tant à l’écrit – rédaction, emploi et construction de figures, de schémas, de graphiques – qu’à l’oral, en particulier par le débat mathématique et la pratique de
l’argumentation.