42 ans après le 14 avril 77

Quatorze avril 77,
dans la banlieue où qu’y fait nuit,
la petite route est déserte,
Gérard Lambert rentre chez lui.
Dans le lointain les mobylettes 
poussent des cris…

Le décor a été planté par Renaud en 1980 dans l’album Marche à l’ombre. Album que j’écoutais avec délectation sur un vieux
Blaupunkt doubles cassettes …

Et chaque 14 avril… J’ y pense…

Pas vous ?

Ah bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *