Années 70 : playlist des tubes qui furent numéro 1

Ah les années 70’s !
Et la valse du hit-parade…

Play One Coin at a Time

Mike Brant, Johny hallydays, Joe Dassin, Sylvie Vartan, Michel Sardou, les Poppy’s…

Ils furent numéro 1, avec un 45 tours pendant parfois plusieurs semaines (Jusque 15 semaines pour You’re The One That I Want , John Travolta et Olivia Newton-John )

Grâces à quelques archives personnelles, au site http://www.infodisc.fr, et au très bien connu deezer.com, je vous ai préparé une playlist à bookmarker absolument pour les anniversaires des “au moins-quadra” :

Personnelement j’ai une faiblesse pour le très romantique :
Save your kisses for me ( BROTHERHOOD Of MAN )…



Et vous qui vous fait craquer ?

Tomatina, massacre à la … tomate !

C’est un massacre ! Plus de cent tonnes de tomates, déversées par camion dans le centre d’un village et qui servent de munitions aux quelques 40 000 personnes qui viennent là, exprès !

Tomatina

Buñol se situe tout près de Valence, et cette manifestation qui la rougit existe depuis plus d’un demi siècle.
C’est une bataille entre écoliers près d’un marchand de légumes qui est à l’origine de cette fête. L’année suivante l’évènement se reproduit, mais cette fois les tomates furent jetées sur ….les passants.

Tomatoes in Mid-air

LIENS EXTERNES :

Interview d’Isabelle Mercier, joueuse de Poker professionnelle internationnale

Isabelle “No Mercy” Mercier (née le 5 août 1975, à Victoriaville, Québec, Canada) est une joueuse de poker professionnelle.

Aujourd’hui elle vit du poker et parcourt le monde. Elle est sponsorisée par le site de poker en ligne PokerStars et est considérée comme une figure de proue du Poker féminin.

I Win


photo credit: Kevin Labianco

C’est aussi une femme d’affaires, avec sa compagnie No Mercy qui gère son image et ses produits dérivés sur le poker, puisqu’elle a lancé sa propre ligne de vêtements, toujours intitulée No Mercy. On l’aperçoit en 2007 dans le DVD That’s poker, et un autre DVD est aussi prévu pour mars 2008 : c’est la première fois qu’un DVD sur le poker sera conçu et animé par une femme.

Paint.net : l’outsider dans le traitement d’image

Gods Fields II / Los Campos de Dios II

Quand on évoque la retouche photo dans la blogosphère c’est pour encenser Photoshop dans 80% des cas (au bas mot) ou pour défendre le libre en brandissant son GIMP.

Et pourtant (comme le chantait Aznavour) un logiciel d’exception existe :
paint.net

Avant de l’évoquer, et pour assassiner une bonne fois pour toute les idées préconçues le logiciel de Microsoft paint, bien connu de tous n’est pas inutile du tout et le concepteur talentueux peut l’utiliser de façon professionnelle !

Un exemple que vous avez surement déjà du voir ici ou là :

Mona Liza croquée en 2H30

Mais ce qui manque cruellement à paint, c’est la gestion des calques…

bmw lumière rouge


Réalisé avec paint.net (5 minutes, à partir d’une photo)

Paint.net à ne pas confondre avec (MS)Paint !

La liste des fonctionnalités de paint.net est plus que séduisante :

  • Gestion des calques
  • Gestion de la transparence
  • Outils de dessin : lignes, polygones, dessin à main levée, courbes de Béziers, texte …
  • Outils de sélection : rectangulaire, circulaire, à main levée, baguette magique
  • Historique d’annulation illimité
  • Effets : détection des contours, peinture à l’huile, suppression des yeux rouges.
  • Possibilité d’ajouter des plugins

paint.net est gratuit et distribué sous licence Open source MIT, il s’intègre au shell windows (ouvrir avec paint.net), il est léger, ergonomique et rapide.

elsa


Réalisé avec paint.net (15 minutes, à partir d’une photo)

Matin quelles photos ! sept merveilles

Ceux qui, comme moi se sont intéressés de près ou de loin à la photo, ont déjà surement craqué devant le talent d’un artiste qui a réussi à “shooter” l’abstraction :
Représenter le vent, l’obscurité, l’amitié ou la peur ne sont pas des projets faciles !

Levé de bonne heure ce matin, j’ai décidé pour mon plaisir personnel, mais aussi je l’espère pour le votre, de publier les plus belles photos de …. matin, vues sur Flickr.

Je vous en propose sept, rebaptisées avec les jours de la semaine, pour vous permettre éventuellement de les commenter.

LUNDI

Matin brumeux, gelée blanche / Misty frosty morning

MARDI

Paris - Trocadéro - 01-05-2007 - 7h01

MERCREDI

matin parisien4

JEUDI

Autumn dawn

VENDREDI

Into the fog

SAMEDI

the gift of the moose

DIMANCHE

sunlight field

C’ est LUNDI qui a ma préférence, devant JEUDI. C’est beau le matin, non?



Sex and the … prairie

Les statistiques m’ont toujours passionné. Et pas seulement les méthodes et outils de calculs que j’ai eu la chance d’appréhender dans le cadre de ma formation scientifique, mais surtout le caractère souvent étonnant des résultats.

lost

L’une de mes boutiques Zlio les plus visitées s’appelle fan.zlio.net. Elle s’intéresse aux séries mythiques, comme Les mystères de l’ouest, ou Starsky et Hutch et à des séries récentes comme Lost ou Prison break. (Qui seront surement associé avec nostalgie à la décennie 2000, dans quelques années.) je propose aux visiteurs bien sûr les DVD (par saison ou intégral) mais aussi quelques produits dérivés.

Google analytics, vient encore une fois de me communiquer des résultats étonnants. Deux séries se disputent la première place, au niveau des visites (mots clés utilisés, pour la page d’entrée) :

Il s’agit de :

La petite maison dans la prairie et …Sex and the City

prairie2

Les aspirations humaines tournent donc sans cesse  autour de la tendresse, des aspirations familiales mais pimentées de fun et saupoudrées d’une pincée de sexe.

Pour les producteurs de séries, je viens d’avoir une révélation :

Pourquoi ne pas mélanger ces deux oeuvres, pour en faire un cocktail étonnant :

Imaginez Laura Ingalls (Melissa Gilbert) loucher sur le bas du dos du docteur Baker (Kevin Hagen) avec en voix off un joli :

-“hummmm, belle pièce…”

Sous quel titre une telle série pourrait-elle paraitre ?

C’est évident :

La petite maison dans la city

ou mieux :

Le petit sexe dans la prairie !

Did you hear what happened to Fred?


photo credit: Creativity+ Timothy K Hamilton



House of cards, par Radiohead : un clip sans caméra

Décidément le groupe de pop-rock anglais Radiohead innove encore et toujours, mais cette fois c’est dans le domaine de l’image :

Ce clip étonnant n’a été tourné qu’avec des capteurs 3D et lasers.

Le plus étonnant est que le clip est modifiable :
En le lisant par l’intermédiaire du player flash, on peut s’amuser à bouger la camera virtuelle ! Mais ce n’est pas tout, on peut carrément modifier le code source du projet pour se fabriquer son clip personnel :
http://code.google.com/creative/radiohead/

Radioheads

Pipicule n’est pas un gros mot. Un jour un mot.

Pipicule n’est pas un gros mot. Encore moins une forme conjuguée.

Si j’en crois mon Littré :

PIPICULE [pi-pi-ku-l’] s. m.

Oiseau de la famille des pics, dit dendrocolaptes (Illiger), venant des mots grecs, arbre et frapper.

Pic vert
photo credit: didl

La photo n’est pas contractuelle, comme ils disent dans les pubs, en effet il s’agit ici d’un pic vert…

En tout cas, ce mot aurait eut sa place dans la bouche du capitaine Haddock, non ? Mille sabords !

LIENS EXTERNES :