Une réflexion sur « Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles. Christian Bobin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *