Expression surannée : “Tintin, les haricots verts!”

Spread the love
#tintin #hergé

Je suis né en 1967. Toute ma vie j’ai entendu de nouvelles expressions sans y prêter une attention particulière. “Tiens, on dit ça maintenant ! ” me dis-je parfois, en souriant.

En groupe on se pose même parfois la question sur l’origine d’une expression : “On dit ça dans ta famille, mais ça n’existe pas !”… Et avec internet, une vérification est possible, et rapide.

Oui.

Oui mais…

Quand il s’agit de très vieilles formules, qu’on employait bien avant que la toile ne fût tissée, les moteurs de recherche restent silencieux et le doute s’instaure : Le défendeur de l’expression surannée passe sinon pour un affabulateur, du moins pour un vieux c.

Sur expressio.fr j’ai cherché “Tintin les haricots verts !” et n’ai trouvé que cela qui s’en approche :

On utilise aussi “ça va être tintin” pour dire “ce ne sera pas possible” ou bien “tintin !” pour “rien du tout !”

Oui mais voilà, j’employais (un peu trop souvent, peut-être) cette expression “Tintin les haricots verts !” durant ma première année d’enseignement (en 1993-94) pour répondre “il n’en est pas question!” aux élèves. Et à l’époque les jeunes gens riaient :” Mais ça ne veut rien dire Msieur!”

J’ai alors rangé cette petite phrase dans un coin de ma tête, avec un petit doute : Celle-ci n’avait-elle pas des sources familiales et n’étais-je pas un extra-terrestre quand je l’employais ?

Or quelques années plus tard (1997), dans une autre académie et pendant une séance de co-enseignement avec un collègue, Jean-Louis M, sensiblement plus âgé que moi j’ai eu la surprise de l’entendre répondre à un élève de troisième d’insertion qui réclamait le droit d’aller fumer une ‘ptite clope’ : “Tintin les haricots verts !”

Depuis cette époque, j’emploie à nouveau, avec parcimonie mais avec plaisir cette expression désuète et je me promettais :

  • D’écrire un billet sur le sujet (C’est fait 🙂 )
  • De contacter l’académie française pour tirer les choses au clair ! (C’est fait aussi ;-))

EDIT :

Le doute subsiste :

Les mots surannés :

En réponse à @wouf Déjà entendue. Nous validons.

L’académie française :

Monsieur,

Je n’ai jamais lu ni entendu cette expression et elle ne figure dans aucun des documents que j’ai pu consulter.

Cordialement,
P.V.
Service du Dictionnaire

Mais vous, connaissiez-vous cette expression ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *