De blogger vers WordPress, une migration laborieuse

Laborieuse ne veut pas dire désagréable, mais la migration de Blogger vers WordPress ne se fait pas sans un certain travail !

free music

Lire en musique ?


Bird Rays
Creative Commons License photo credit: Fort Photo

D’abord, pouquoi migrer ?

Je n’ai rien contre Blogger, même contre sa soit-disante inéfficacité au niveau du référencement : WoufsBlog était plutôt bien indexé, dans des niches très spécifiques comme les échecs ou le développement Python.

C’est plutôt la curiosité qui m’a poussé à migrer.

De plus je connaissais Dotclear mais  pas WordPress et la honte commençait à me gagner quand je lisais les articles de la blogosphère qui le glorifiait.

Je me suis donc lancé,
les pluggins existants et mon ami google m’ont rendu la tâche plus facile.

Pourtant tout n’est pas si simple.

Par exemple il m’a semblé impossible
(à tort ?) de garder la communauté MyBlogLog  de Woufsblog en migrant.

Dans technorati, j’ai dû créer un « nouveau » blog…

Et puis, si la majorité des URL sont bien redirigées, d’autres se retrouvent… dans les choux.

Des regrets ?

Négatifs ! La rapidité de l’affichage des pages m’a convaincu, ma migration était la bienvenue !

Et pourtant…

Je ne regrette pas d’avoir pas d’avoir commencé par Blogger,
qui m’a appris à privilégier le contenu par rapport au « design » .

Et c’est pourquoi,


malgré la richesse des thèmes proposés par Wordpress,
je garde ce thème par défaut, pour ne pas sombrer,
comme beaucoup dans le travers du beau pour le beau,
en perdant de sa substance…