Eviter des erreurs au poker, grâce aux mathématiques.

Au poker, il est des erreurs évitables. Pour les éviter il faut les comprendre.

Sur une table en full ring (10 joueurs), j’ai  déjà entendu ce raisonnement idiot :

– J’avais une paire d’AS au preflop, je me suis tenu en embuscade en callant (de « call »).

C’est-à-dire que le joueur en question à juste suivi, sans effrayer ses partenaires.

Cela semble logique… Et pourtant c’est idiot.

Deux valeurs statistiques pour étayer le raisonnement :

Avec deux as, à deux joueurs vous avez 85% de chance de gagner, mais à 10 joueurs les statistiques tombent à 31% : Vous perdrez deux fois sur trois en moyenne.

Alors avec cette grosse paire, il faut donc miser suffisamment gros pour dissuader les copains d’aller voir le flop…

La règle du 11

Pour simplifier le travail de la mémoire et avoir une petite idée de la probabilité de gain, j’utilise l’approximation suivante avec une grosse paire (AA – RR- DD) : Je retranche à 11 le nombre de joueurs et j’ai une approximation de la statistique de gain (sur 10). Par exemple :

A 5 joueurs, avec AA j’ai (11-5=6) environ 60% de chances de gains.

A 3 joueurs avec RR : environ (11-3=8) 75% (-5% : Rois)

A 2 joueurs  avec DD : environ (11-2=9) 80% (-10% : Dames)

Ce n’est qu’une approximation (« à la louche ») mais elle a le mérite de faire comprendre qu’à chaque fois qu’un joueur se couche, nos chances de gains augmentent sérieusement !

J’utilise d’autres approximations pour d’autres mains, mais c’est une autre histoire.