Les pirates de Wikipedia : les pros se refont la biographie !

Les pirates de Wikipedia : les pros se refont la biographie ! – Le blog de la rédaction d’AOL High Tech:

« Wikipedia est victime de son succès. Aujourd’hui, les trois premiers liens d’une recherche Google, terminal presque obligatoire de la navigation en France, redirigent vers cet encyclopédie collaborative. Collaborative signifie que tous peuvent y contribuer, même vous. Enfin surtout vous. »

Merci Matlefou pour le lien, l’article est très intéressant!

Marché publicitaire : Internet supplantera la presse écrite en 2011

Le Monde.fr : Marché publicitaire : Internet supplantera la presse écrite en 2011: « Une étude réalisée par l’institut américain Veronis Suhler Stevenson prédit l’arrivée massive des investisseurs publicitaires sur la Toile. D’après les prévisions du cabinet d’analyses, le budget américain de la publicité sur Internet s’élèvera en 2011 à 45 milliards d’euros (62 milliards de dollars), supplantant la presse. »

(…)FORTE CROISSANCE EN FRANCE DE LA PUBLICITÉ SUR INTERNET

En France, (…) Internet enregistre la plus forte progression (48 %), contre 9,5 % pour la presse.

Pour tout ceux qui n’ont pas pris le train adsense, il est donc temps de s’y mettre!

Blogger multi-langue français-anglais (code)

Comme vous avez pu vous en rendre compte en survolant Wouf Forum, j’apprécie Blogger, la plate-forme de Blog de google et cela pour plusieurs raisons:

  • Les blogs sont rapidement et régulièrement (re-)indexés par google.
  • Les annonces Adsense s’y intègrent parfaitement.
  • On a une certaine liberté de modification des templates

Justement je vous propose aujourd’hui d’ajouter une fonction multi-langues à votre Blog Blogger.

Un exemple:
Sur Walk-in-France j’ai intégré, en haut à droite un petit cadre:

lang

Lorsque l’option « Français » est active toutes les parties de billets rédigées en fançais sont visibles, et invisibles sinon. Pareil pour l’anglais.

Pour utiliser cette fonctionnalité

Modifions (en effectuant les auvegardes d’usage) le code html du template.

juste après la balise <head>, insérer le code suivant:

<script type=’text/javascript’>

var z
function change (){
z=0;
if (window.document.getElementById(&quot;francais&quot;).checked){

z=1;
}
if (window.document.getElementById(&quot;anglais&quot;).checked){
z=z+2;
}
if (z==0)
z=4;

//alert(&quot;fonction change   &quot;  +z);
EcrireCookie(&quot;langue&quot;,z);

stylage(z);
}

function init(){
z=LireCookie(&quot;langue&quot;);
if (!z&gt;0){// pas de cookie

switch (navigator.language) {
   case &quot;fr&quot;:

   z=1;
   break;
   case &quot;en&quot;:
   z=2;
   break;
   default:
   z=3;

   break;
}

EcrireCookie(&quot;langue&quot;,z);

}

croix(z);
stylage(z);

}

function stylage(z){

z=parseInt(z);
//alert(&quot;debug — fonction stylage&quot;+z)
switch (z){
  case 4:
  visible(&quot;francais&quot;,&quot;non&quot;);
   visible(&quot;anglais&quot;,&quot;non&quot;);

   
   break;
   case 1:
  visible(&quot;francais&quot;,&quot;oui&quot;);
   visible(&quot;anglais&quot;,&quot;non&quot;);

   break;
   case 2:
   visible(&quot;francais&quot;,&quot;non&quot;);
   visible(&quot;anglais&quot;,&quot;oui&quot;);

   
      break;
   default:
   visible(&quot;francais&quot;,&quot;oui&quot;);
   visible(&quot;anglais&quot;,&quot;oui&quot;);

   
   
   break;}
}

function croix(z){
//alert(&quot;fonction croix —z=&quot;+z)
z=parseInt(z);
switch (z){
  case 4:

 
   window.document.getElementById(&quot;francais&quot;).checked=0;
   window.document.getElementById(&quot;anglais&quot;).checked=0;
   
   
   break;
   case 1:

   window.document.getElementById(&quot;francais&quot;).checked=1;
   window.document.getElementById(&quot;anglais&quot;).checked=0;
 
   break;
   case 2:
   window.document.getElementById(&quot;anglais&quot;).checked=1;

      window.document.getElementById(&quot;francais&quot;).checked=0;
      break;
      
   default:
      window.document.getElementById(&quot;francais&quot;).checked=1;

   window.document.getElementById(&quot;anglais&quot;).checked=1;
   break;}
}

function visible(classe, bool) { ;
var cibles,i;

cibles = getElementsByClass(classe);

//alert(&quot;debug —fonction visible —visible? classe=&quot;+classe+&quot;  bool= &quot;+bool);

for (i = 0; i &lt; cibles.length; i++) {
        if (bool==&quot;oui&quot;){
      cibles[i].style.display = &quot;block&quot;;
        }

        else
        {
        cibles[i].style.display = &quot;none&quot;;

       
        }
    }
// Création : Dustin Diaz
//Site : http://www.dustindiaz.com/getelementsbyclass
function getElementsByClass(searchClass) {

var i,j;

var classElements = new Array();

var els = document.getElementsByTagName(&quot;div&quot;);
var elsLen = els.length;
var pattern = new RegExp(&quot;(^|\\s)&quot;+searchClass+&quot;(\\s|$)&quot;);
for (i = 0, j = 0; i &lt; elsLen; i++) {
if ( pattern.test(els[i].className) ) {
classElements[j] = els[i];
j++;

}
}
return classElements;
}

}
function EcrireCookie(nom, valeur)
{
var argv=EcrireCookie.arguments;
var argc=EcrireCookie.arguments.length;
var expires=(argc &gt; 2) ? argv[2] : null;
var path=(argc &gt; 3) ? argv[3] : null;
var domain=(argc &gt; 4) ? argv[4] : null;
var secure=(argc &gt; 5) ? argv[5] : false;

document.cookie=nom+&quot;=&quot;+escape(valeur)+
((expires==null) ? &quot;&quot; : (&quot;; expires=&quot;+expires.toGMTString()))+
((path==null) ? &quot;&quot; : (&quot;; path=&quot;+path))+
((domain==null) ? &quot;&quot; : (&quot;; domain=&quot;+domain))+

((secure==true) ? &quot;; secure&quot; : &quot;&quot;);
}

function getCookieVal(offset)
{
var endstr=document.cookie.indexOf (&quot;;&quot;, offset);
if (endstr==-1) endstr=document.cookie.length;
return unescape(document.cookie.substring(offset, endstr));
}
function LireCookie(nom)
{

var arg=nom+&quot;=&quot;;
var alen=arg.length;
var clen=document.cookie.length;
var i=0;
while (i&lt;clen)
{
var j=i+alen;
if (document.cookie.substring(i, j)==arg) return getCookieVal(j);
i=document.cookie.indexOf(&quot; &quot;,i)+1;
if (i==0) break;

}

return null;
}

</script>

Le petit cadre de droite a pourcode:

<form>

<input id= »francais » onchange= »change() » type= »checkbox »/>Français<br/>

<input id= »anglais » onchange= »change() » type= »checkbox »/> English

</form>

<div class= »francais »>C’est en français</div>

<div class= »anglais »>I’s in english</div>

Mode d’emploi

Vous écrivez un billet, dans le quel un paragraphe est en français:

<div class= »francais »>Comme ceci : C’est en français</div>

Vous écrivez un billet, dans le quel un paragraphe est en anglais:

<div class= »anglais »>Like this: it’s in english</div>

Remarque

Vous pouvez appliquer des styles aux div, en ajoutant un peu de code dans le template

Sur Walk-in-France les posts en français sont en vert, parceque
j’ai inséré le style suivant :

div.francais {color:green}

BETA ZLIO Adsense dans vos boutiques, bug?

J’ai déjà abordé ici ZLIO qui permet d’arrondir un peu ses fins de mois.

J’ai découvert sur Scoopeo une nouvelle très intéressante:

Zlio vous propose aujourd’hui d’intégrer des publicités Google Adsense dans vos boutiques.
Pour ceux qui ont déjà un compte Adsense, et qui ont l’habitude de pister leurs revenus grâce aux  » critères  » vous devrez pour l’instant entrer un critère d’URL avec l’URL de votre boutique .

Super ! Mais c’est une beta, qui transforme donc les internautes que nous sommes en Beta-testeurs.

Voici donc le récit de mes beta-aventures:

1> Direction la page: http://www.zlio.com/?page=app:shopAdsense
et saisie de mes informations.

zyo

2> Direction mon compte adsense pour autoriser ZLIO a accéder à mon compte et paramétrer le « partage » (40% pour ZLIO)

google

Dans la zone cerclée il est écrit « Desactiver l’accés » (comme expliqué sur le site de ZLIO)

3> Confirmation par mail…
google1

Mais manque de chance l’association échoue toujours dans la page:
http://www.zlio.com/?page=app:shopAdsense
et la petite phrase ne cesse de se récrire:
Vous devez accepter de partager vos revenus Adsense avec Zlio.

Alors erreur, ou omission de ma part? Bug beta-normal? Souci d’adsense?

  Boutiques :
Art Ethnique   Echecs   Info-Math   Mercredi  Dextro

Forum adsense  
Blog Zlio

Démocratie, popularité, réseaux sociaux et prosélystisme

Je suis depuis longtemps intéressé par les digg like et autre scoopéo. Malgré tout, un certain malaise me submerge parfois, lorsque je décide de lire un article (trop) bien noté.

Pour plusieurs raisons.

La première est directement en rapport avec la logique de ces réseaux: Le goût de la multitude ne correspond pas nécessairement à mes inspirations, loin de là. De plus ce « goût de la multitude » n’est qu’un mythe, il ne reflète même pas la somme des goûts individuels puisqu’à partir d’un moment, par un effet boule de neige, nous lisons ou écoutons la même chose que les autres… Mais en fin de compte, et sans polémique, cela me semble bien ressembler à la démocratie

La seconde raison est pour moi plus gênante. Ce type de réseau transforme systématiquement l’information brute en spectacle, puisque le but (avoué ou pas) des utilisateurs (moi y compris) est d’avoir « une bonne note » (beaucoup de lecteurs attirés et contentés).
La rédaction d’un article sera donc similaire à une campagne de publicité et des titres du style  » Accidents extraordinaires !!! photo + vidéo » me troublent et m’attristent.
Mais en fin de compte, et sans polémique, cela me semble bien ressembler à la logique médiatique…

La dernière raison est beaucoup plus sournoise. Je n’ai compris que récemment mais la logique de diffusion d’une information est corrompue par le copinage. De bonne foi, les utilisateurs ont appris à s’apprécier par affinités (géographiques, politiques, idéologiques, sexuelles,etc…) et privilégient ce que j’appelle le « buddy-scoop » à une information de qualité émanant d’un étranger. Ne niez pas! Une histoire drôle racontée par un ami nous fait toujours rire…
Mais en fin de compte, et sans polémique, cela me semble bien ressembler à la la vie…

Flickr is in french language!

Flickr est en français!
J’aimerai pouvoir le crier, j’aurai même du l’écrire en majuscule!

IMGP0258

A chaque fois que j’ai conseillé Flickr, je me suis entendu répondre:

-Meuh c’est en anglais!

Et bien dès aujourd’hui j’ai la joie de vous le chanter:
Flickr est en français tagala tsoin tsoin!

Heureux le gars 🙂

Mon Flickr

Echecs : WCN est mort

pion

WCN (World chess network) est mort, mangé il me semble par un plus gros ICC (Internet Chess Club).

Joueurs sur WCN, tous les jours depuis très longtemps, je n’étais même pas au courant de ce regroupement jusqu’au jour ou ma connexion fût impossible. Il faut dire que la communication avec les joueurs français minoritaires est assez souvent négligée.

Je dispose d’un nouveau serveur, http://www.worldchesslive.com qui bégaie un peu (c’est normal il vient de naître), d’un logiciel plus sophistiqué que l’ancien
wcnchess qui se nomme Dasher et avec lequel on peut jouer aussi hors ligne.

J’ai pu importer mon compte, mais pas completement (les espaces ne sont plus supportés.)
Je jouais sous mon vrai nom: Laurent petitprez, je suis devenu Wouf.

Mais j’ai un peu l’impression d’avoir perdu le petit commerce de proximité (c’est une image WCN était situé aux US) et de devoir me rendre à l’hypermarché pour satisfaire ma passion.

Beaucoup de chose dans l’évolution d’internet m’enthousiasme (web 2.0, essor du libre , richesse de la blogosphère…) mais cette dernière nouvelle m’attriste.

De cette même tristesse qui m’avait saisie il y a 25 ans quand l’épicier de mon quartier m’avait annoncé qu’il devait renoncer au coins « salles de jeu ».

J’avais alors fait ma dernière partie sur le flipper Kiss…

del.icio.us un trésor du web 2.0

clef2

del.icio.us est un site web populaire permettant de sauvegarder et de partager ses marque-pages Internet et de les classer selon le principe de folksonomie par des mots clés (ou tags). Il fut créé fin 2003 par Joshua Schachter dans le but originel de sauvegarder ses marque-pages personnels.

L’interface du site repose sur du HTML simple, ce qui rend le site facile d’utilisation. Del.icio.us propose également de syndiquer son contenu par RSS et repose sur la technologie des tags. Les tags, sous la forme d’un mot (par exemple : sports, cinéma, Internet, etc) permettent de retrouver facilement les différents sites ayant un rapport avec le mot du tag. Les tags sont choisis par l’utilisateur lui-même, ce qui lui permet de gérer entièrement ses marque-pages.

On peut créer aussi des « tag clouds » ou nuages de mots clefs spécifiques à l’ensemble de vos signets.
Il est possible d’enregistrer un compte personnel pour pouvoir retrouver ses marques-pages depuis n’importe quel poste connecté à Internet et ce gratuitement.

Le nom de domaine de del.icio.us n’est pas du tout dû au hasard puisqu’il s’agit en fait d’un jeu de mots. Il faut lire : delicious (délicieux en anglais).

del.icio.us fut racheté le 9 décembre 2005 par Yahoo!.

(lu sur Wikipédia)

Concrètement, à quoi ça sert?

Exemple:

J’ai découvert il y a quelque jours un site sur les oiseaux: http://www.oiseaux.net/index.html

Sans del.icio.us je l’aurais probablement glissé dans mes marque-page (sur firefox) ou dans mes favoris (sous internet Explorer).

Et je l’aurais oublié.

Au prochain formatage je l’aurais même perdu.

Avec del.icio.us c’est différent : j’ai sauvé mon nouveau favori en lui associant le libellé

oiseau.

Dans quelques temps chez des amis en allant sur mon compte del.icio.us,

et en cliquant sur oiseau je retrouverai ce site.

Pour conclure deux remarques importantes:

  • Si vous avez firefox une merveilleuse extension existe pour décupler l’intérêt de del.icio.us, elle est disponible sur http://del.icio.us/help/firefox/extension
  • Sur de nombreux, sites l’icône

    deli.cio.us
    vous permet de sauvegarder l’url directement dans del.icio.us, c’est pratique!!!

Wikipedia


J’ai découvert Wikipedia il y a suffisamment longtemps pour penser l’avoir toujours connu.

Wikipédia est une encyclopédie libre, gratuite, universelle et multilingue, écrite par des volontaires et basée sur un site Web (http://fr.wikipedia.org en français) utilisant la technologie wiki. Wikipédia est financée et gérée par la Fondation Wikimedia. Ce nom se rapporte aussi au projet visant à construire l’encyclopédie.

On parle de Wikipedia dans Wouf Forum depuis juin 2005, et je remarquais à l’époque la fonctionnalité « une page au hasard« , fonctionnalité amusante qui permet de se cultiver aléatoirement…

En ce début d’année 2007, un très bon article de nouvelobs.com
répond à une question que je me posais plus ou moins consciemment :

Comment une foule si hétérogène de contributeurs (5,8 millions pour 6,4 millions d’articles), peu ou pas canalisée par des éditeurs, arrive-t-elle à donner forme à une encyclopédie globalement cohérente ?

La force de l’encyclopédie en ligne ce sont ses rédacteurs variés, résume Ofer Arazy de l’Université d’Alberta.

Plus il y a de rédacteurs différents, moins grand est le nombre de fautes relevées.

De plus des chercheurs américains ont démontré en 2004 qu’un groupe de personnes désignées par le hasard commettra moins d’imperfections sur un problème inédit qu’un groupe de spécialistes aveuglés par la similitude de leur raisonnement…


Mes contributions

Chacun peut donc contribuer à la formidable expansion de Wikipedia, par exemple
dans la page http://fr.wikipedia.org/wiki/Beaumetz-l%C3%A8s-Loges, j’ai ajouter un lien vers le site officiel de Beaumetz-les-loges. Cela m’a pris quelques minutes et permet aux utilisateurs qui font une recherche sur ce village de tomber sur ce site en un clique!

Flickr, partage de photographies

What about the truth?
Originally uploaded by monica silva ©2007.

Flickr est un site web gratuit (des fonctionnalités étendues sont payantes) de diffusion et de partage de photographies dont l’organisation s’apparente à celle d’une communauté virtuelle.

Des outils communautaires innovants (la folksonomie notamment) ont contribué à sa popularité, notamment auprès des blogueurs qui s’en servent pour entreposer leurs photos.

Il est généralement considéré (avec Wikipedia, Del.icio.us ou AdSense par exemple) comme un site symbole du Web 2.0.

Le site est en Anglais, mais simple d’utilisation. maintenant en français.

Sign In Créez votre compte pour s’inscrire par exemple est un impératif…

Des questions sur son utilisation? Postez votre question sur wouf forum