Mensonges, subconscient, poker et crustacé

Ambroisie - Galerie d'art - Art Gallery - Projection astrale 084

La détection infaillible du mensonge est une quête éternelle et un peu vaine. Face à un supposé menteur, le savant regarde les yeux, analyse l’intonation, prête attention à la posture, et tente de déceler le moindre signe de stress : mains agitées, mâchoire serrée, respiration rapide.

Oui mais ces indices ne sont pas si facilement interprétable. Loin de là !

Une étude récente tend même à prouver que le commun des mortels se tromperai tellement dans l’analyse de ces signes, que la conclusion émise serait proche de la réponse donnée par un simple pile ou face…

Au poker (en live, pas sur internet) une telle analyse est pourtant courante et souvent payante. Tel joueur qui joue avec ses jetons en attendant notre éventuel décision de le suivre ou de se coucher nous donne une information sur sa nervosité. Mais le fait-il consciemment pour nous tromper ?

L’analyse évoquée plus haut va plus loin en donnant la conclusion suivante :

Notre subconscient est beaucoup plus performant dans la détection du mensonge que notre conscient. Plus capable de détecter l’imperceptible il permet d’avoir souvent une judicieuse impression !

De là à dire qu’il faut, au poker abandonner tout raisonnement pour ne se fier qu’à cette impression il n’y a qu’un pas. Mais je ne le franchirai pas !

Par contre il faut certainement faire assez confiance à cette première impression pour en tenir compte lors d’une réflexion plus approfondie.

Et pourquoi pas, pour progresser dans sa connaissance se soi, et dans son jeu, prendre des notes du style :

intuition : danger+++

La finalité étant de répondre à quelques questions :

Mon intuition est-elle fiable ? Quelle est la marge d’erreur ? Qu’est ce qui trompe mon intuition ?

Intuition
LIENS EXTERNES :