Séquence nostalgie : le pull-over blanc

Séquence nostalgie, comme ils disent dans le blaupunkt de ma vieille Porsche de 88. En fait c’est pas un blaupunkt mais j’aime la sonorité de cette marque. De toute façon je n’ai pas de Porsche non plus, c’est une vieille BMW.

Elle avait des airs de petites filles…

Et tu cherches à comprendre, ça sert à rien tu perds ton temps. Elle était belle et tendre, tu l’aimais dans son pull-over blanc…

La chanteuse s’appelait Graziella De Michele. On devait le clip à Cyril Collard. C’était en 1986, je venais de décrocher mon bac…

Voir sur périphérique mobile

Pour terminer sur une note culturelle, ce texte de Cyril Collard : (Quatrième de couverture de L’Ange sauvage)

Et puis moi. L’ange sauvage,
Serrant le corps d’une gazelle brûlante,
J’attends de la colère des Dieux
Ou de la beauté des diables
Qu’elles envahissent mon monde mourant,
Qu’elles extirpent la pourriture
Des pores de ma peau sirupeuse
Et la jettent en pâture
Aux chiens du port,
Leur poil comme un duvet de misère
Caressé par les mains rugueuses
Des marins pressés par le temps.
Et moi l’ange sauvage
Je m’avance dans la fumée d’un quai désert,
Je découvre des carcasses de métal
Et des manèges abandonnés,
Pont d’un cargo,
Grand nord, mers de glace
L’ange sauvage devient ange déchu
et termine simple mortel au coin d’un bar.


Serrant le corps d’une gazelle brûlante,
J’attends de la colère des Dieux
Ou de la beauté des diables
Qu’elles envahissent mon monde mourant,
Qu’elles extirpent la pourriture
Des pores de ma peau sirupeuse
Et la jettent en pâture
Aux chiens du port,
Leur poil comme un duvet de misère
Caressé par les mains rugueuses
Des marins pressés par le temps.
Et moi l’ange sauvage
Je m’avance dans la fumée d’un quai désert,
Je découvre des carcasses de métal
Et des manèges abandonnés,
Pont d’un cargo,
Grand nord, mers de glace
L’ange sauvage devient ange déchu
et termine simple mortel au coin d’un bar.

Comment s’appelle la chanteuse avec Alain Barrière, dans “Tu t’en vas”?

Noëlle Cordier ! Oui, bonne réponse !
Vous avez gagné le droit de visionner ce clip vidéo de 1975 :

Hier, j’avais pondu un article sur le rappeur Kery James, un peu à contre-cœur (mais c’était un article sponsorisé, et j’ai des charges – 😉 ). Je suis content aujourd’hui de revenir sans concession aucune à quelque chose qui me plait beaucoup.

Je vous conseille une balade sur son site :
http://www.alainbarriere.com/

Pour les plus jeunes qui passent sur Woufsblog et qui ne connaissent pas monsieur Barrière :

  • Il est né en 1935 en Bretagne.
  • C’est un scientifique de formation.
  • En 1963 il chante “Elle était si jolie” pour la France au Concours Eurovision de la chanson où il finit cinquième.
  • Il marche plutôt pas mal au canada depuis 2006.
  • Mes enfant râlent parce que je l’écoute trop à la maison et dans la voiture !

Wouter Otto Levenbach bon anniversaire !

Mais qui est cet homme à qui je rends hommage aujourd’hui ?

Wouter Otto Levenbach, né le 4 mai 1944 à Amsterdam. est le vrai nom d’un chanteur néerlandais populaire en France, francophone et quasiment inconnu aux Pays-Bas. Il s’agit de Dave.

Depuis la fin des années 60, avec un petit passage à vide dans les 80’s ce chanteur est resté dans nos coeurs, et on sait pourquoi : Rarement talent, gentillesse, humour et simplicité ne  cohabitent avec tant de grâce dans un seul homme !

Sur un mobile ?

Voir la vidéo

Pontiac, la fin du rêve.

J’ai beaucoup de tendresse pour les voitures anciennes et puissantes, qu’elles soient françaises, allemandes (J’ai une vieille BMW de 88), anglaises (J’ai aussi une daimler de 89), ou américaines (J’envisage l’achat d’une cadillac.)

C’est avec une certaine tristesse que je vous annonce le retrait de la vente de toutes les Pontiac, et la fin de la production…

Petite ballade en image :

1955 Pontiac Starchief Hardtop

photo credit: The Rocketeer

1957 Oldsmobile in the Sun


photo credit: hz536n

'55 Pontiac


photo credit: Curtis Gregory Perry

Pontiac Muscle


photo credit: Mike Mertz

Road Show


photo credit: Wheezy Jefferson

1950's Visits High River, Alberta...


photo credit: Sherlock77 (James)

1972 Pontiac Grand Prix


photo credit: dave_7

Evidence of Summer


photo credit: Steffe

COMPLEMENTS :

Tresor retrouvé : Et mon père…

Nicolas Peyrac

Nicolas Peyrac aura 60 ans à la fin de cette année, le 6 octobre pour être précis. Il vit actuellement au Canada. Dans son œuvre discographique je retiens ce titre, pour la force des images mentales qu’il arrive à créer :

Au café de Flore, y avait déjà des folles…
Dans sa chambre on croquait du café.
..

J’ignorais qu’un jour je vous en parlerai…

La photo du jour, une composition exceptionnelle avec une 2CV


2CV, première mise en ligne par Hinfrance.

Qu’elle est belle cette photographie ! Les textures pierre et bois, la terre sableuse, la lumière un peu froide, et les lignes généreuse du petit bijoux de Citroen m’enivrent. Le cadrage qui joue à cache-cache avec la voiture  excite nos imaginations : On aimerait en voir plus, un peu comme si cette généreuse photo était une fenêtre ouverte sur un paradis perdu…

Echecs : en souvenir du grand prix du Touquet 1997

En recherchant un exercice original pour la rubrique d’Echecs du jeudi, je viens de retrouver, plein de poussière et coincé entre le Chess Middlegames de papa Polgar et une pile d’informateurs des années 80, le livret du tournoi, du Touquet de 1997…

echecs-25122008

186 joueurs étaient au départ de cette 12 ème édition, et je me souviens que mon ami Edmond Stawiarski (2145 à l’époque) avait battu le GMI Christian Bauer (2525 et champion de France 97) sur une défense Scandinave.

En plus de nombreuses parties issues de tournoi, ce livret regorge d’anecdotes savoureuses et d’exercices intéressants :

Une anecdote :

Lorsqu’ il avait le choix entre le gain de la Dame et le mat, Bernard Kagan, un original joueur d’échecs berlinois avait l’habitude de demander à ses élèves :

– “Que faites-vous : Prenez-vous la Dame ou donnez-vous le mat ?”

Et quand ils répondaient comme prévu :

“- Je prends la Dame !”

Kogan les félicitait en leur disant :

“Très juste ! Car vous pourrez mater ultérieurement !”

Head for Chess 62:365
Creative Commons License photo credit: andreasnilsson1976

Et un exercice :

La position suivante est issue d’une partie opposant Ujtelky et Alster en 1957 en Tchécoslovaquie :


diag, from chessdiag

Les blancs, mésestimant le danger planant sur leur front chancelant jouèrent 1. Dh5? et abandonnèrent sur la réplique sanglante des Noirs !
C’est trop facile ? Bah oui, c’est Noël !!! (Solution sous la photo !)

elsa-echecs

1 Dh5? Db6+! 0-1


diag, from chessdiag

LIENS EXTERNES :

parole3

A l’enterrement de Derrick

Dictionary : Glasses


photo credit: Kat…

En 2005 Les fatals Picards chantaient :

” On avait tous des costumes et des talonnettes
A l’enterrement d’Derrick
On avait tous des cravates marrons, des grosses lunettes
A l’enterrement d’Derrick”

Et bien, il est parti Horst Tappert. Sans beaucoup de bruit. Et je n’ai pas envie de reprendre deux fois des moules, comme Pierre Desproges à la mort de Tino Rossi…