Musique et math

CULTURE > Musique

Empty Chairs in Stade de France
Creative Commons License photo credit: >WouteR<

>15h57>

Les 79.000 billets pour le concert de Police le 29 septembre au Stade de France vendus en une heure trente.

Je viens de lire ça sur le fil RSS de TF1, waouh!

Pas mal, les petits jeunes…

Question 1:

Combien de billets furent vendus en moyenne par seconde?

Question 2:

(attention au piège)

Combien y-a-t-il de guichets?

Bravo les petits

La France remporte le Tournoi des Six nations, mais la presse de ce matin ne laisse pas aux joueurs l’occasion de savourer cette victoire.

Tout de suite, la pression:
Le championnat du monde, précédé d’une rencontre avec les Blacks…

Les rugbymen, le dessin animé :

C’est du court mais c’est du bon!

Mais au fait, savez-vous pourquoi on les appelle les all black?

je l’ai appris il n’y a pas longtemps :

Selon Bill Wallace, un joueur vedette de la tournée 1905-06 interviewé en 1955, les Néo-zélandais sont surnommés All Blacks depuis qu’un journaliste britannique du Daily Mail, rédigeant un article à l’occasion de leur première tournée européenne, les qualifia de all backs (tous arrières ou tous trois-quarts) en hommage au jeu de mouvement de leurs avants.

Pour le match suivant contre l’équipe de Somerset, c’est All Blacks qui aurait été écrit dans un journal à la suite d’une erreur typographique et le nom se serait propagé parmi les lecteurs du journal et les spectateurs. Pourtant, il semblerait qu’aucun journal anglais de la période 1905-1906 ne contienne une telle erreur typographique, et cette théorie est aujourd’hui généralement rejetée[56].

L’expression est en fait apparue pour la première fois dans le compte-rendu d’un match de 1905 contre Hartlepool publié dans le Northern Daily Mail, repris par la suite dans l’édition nationale du Daily Mail. L’auteur de l’article est vraisemblablement J. A. Buttery, chroniqueur rugby du Daily Mail sur cette tournée, qui l’a utilisée en référence à la couleur de la tenue des joueurs.[56]

Le nom All Blacks, symbolique de l’équipe, est aujourd’hui une marque déposée et est à ce point confondu à l’équipe qu’elle est la seule équipe de rugby à jouer avec des maillots de la même couleur à domicile et à l’extérieur.

Lu sur Wikipedia

C’est quoi un flux RSS?

flux RSS
flux RSS
Beaucoup d’entre vous ont remarqué sur le site de wouf entre autre, la possibilité de s’inscrire à un flux RSS, et vous êtes nombreux à m’avoir questionné sur le sujet.

D’après Wikipedia, le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en générale un ensemble d’éléments (informations / données, énergie, matière, …) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est employé dans les domaines suivants :

On parle de flux RSS (Rich Site Summary) lorsqu’on évoque le transfert d’informations brutes (sans mise en forme) d’un site internet vers un lecteur de flux. On voit parfois pour RSS: Really Simple Syndication (souscription vraiment simple), mais je préfère Rich Site Summary (Sommaire développé de site), plus dans l’esprit d’une pureté de l’information distillée .

Alors ça sert à quoi?

Je vais prendre l’exemple que tout le monde connaît sur le net, un forum (si ce n’est pas le cas ce sera un prochain billet):

Monsieur Durand poste su un forum de bricolage une question à 13h14 ce jour, et il passe son après-midi à faire des aller-retour pour voir si on lui a répondu. C’est idiot me direz-vous dans les forum il y a une option:
Surveiller les réponses de ce sujet
qui vous envoie un mail dès qu’une réponse est postée.
Ainsi l’information va vers vous.

Pour un flux RSS,

L’esprit est un peu le même: le site qui vous intéresse publie un petit fichier en XML qui contient la liste des nouveautés. l’information n’est pas envoyée par courriel, ce n’est donc pas votre courielleur qui va pouvoir ouvrir ce flux.

Vous utiliserez donc un agrégateur, une application qui permet de visualiser une liste des fils enregistrés, classés alphabétiquement ou par thématique. Des services d’agrégation en ligne permettent de suivre une liste personnelle de fils.

Les fils de syndication sont très utilisés sur les blogs : chaque nouveau billet posté est ainsi transmis en quasi-temps réel aux personnes abonnées au fil du carnet, qui peuvent le lire directement dans leur agrégateur. Ce mode de suivi commence à être adopté en masse par les sites d’actualités, comme les quotidiens en ligne, dont le contenu renouvelé arbitrairement ou par cycles peut-être regroupé en thématiques par l’utilisateur. (wikipedia)

ATOM?

Un document au format Atom est appelé un « fil de syndication Atom » ou fil Web. Ces fils peuvent être affichés aussi bien sur un site Web que directement dans un agrégateur. Cela permet de s’abonner à un tel fil. Le propriétaire d’un site Web peut quant à lui utiliser un logiciel spécialisé, tel qu’un système de gestion de contenu, pour publier une liste de ressources, dans un format standardisé et lisible par une machine, et dont il souhaite notifier des mises à jour.

J’espère que ce billet vous aura un peu aider à voir clair, les flux RSS sont à vrai dire une possibilité de se simplifier la vie, pas de se la compliquer.

Arras



Arras
Originally uploaded by jan 1968

Je suis né en décembre 1967, à Arras, chef lieu du Pas-de-Calais. A cette époque (ça fait vieux l’expression…) circulaient de jolies véhicules, en quantité raisonnable..

Maman m’a toujours dit qu’il faisait très froid cet hiver là…

J’adore cette photo.

Je suis arrageois.

Liens externes

http://perso.orange.fr/michel.pacary/index.htm

Wikipedia


J’ai découvert Wikipedia il y a suffisamment longtemps pour penser l’avoir toujours connu.

Wikipédia est une encyclopédie libre, gratuite, universelle et multilingue, écrite par des volontaires et basée sur un site Web (http://fr.wikipedia.org en français) utilisant la technologie wiki. Wikipédia est financée et gérée par la Fondation Wikimedia. Ce nom se rapporte aussi au projet visant à construire l’encyclopédie.

On parle de Wikipedia dans Wouf Forum depuis juin 2005, et je remarquais à l’époque la fonctionnalité « une page au hasard« , fonctionnalité amusante qui permet de se cultiver aléatoirement…

En ce début d’année 2007, un très bon article de nouvelobs.com
répond à une question que je me posais plus ou moins consciemment :

Comment une foule si hétérogène de contributeurs (5,8 millions pour 6,4 millions d’articles), peu ou pas canalisée par des éditeurs, arrive-t-elle à donner forme à une encyclopédie globalement cohérente ?

La force de l’encyclopédie en ligne ce sont ses rédacteurs variés, résume Ofer Arazy de l’Université d’Alberta.

Plus il y a de rédacteurs différents, moins grand est le nombre de fautes relevées.

De plus des chercheurs américains ont démontré en 2004 qu’un groupe de personnes désignées par le hasard commettra moins d’imperfections sur un problème inédit qu’un groupe de spécialistes aveuglés par la similitude de leur raisonnement…


Mes contributions

Chacun peut donc contribuer à la formidable expansion de Wikipedia, par exemple
dans la page http://fr.wikipedia.org/wiki/Beaumetz-l%C3%A8s-Loges, j’ai ajouter un lien vers le site officiel de Beaumetz-les-loges. Cela m’a pris quelques minutes et permet aux utilisateurs qui font une recherche sur ce village de tomber sur ce site en un clique!

Flickr, partage de photographies

What about the truth?
Originally uploaded by monica silva ©2007.

Flickr est un site web gratuit (des fonctionnalités étendues sont payantes) de diffusion et de partage de photographies dont l’organisation s’apparente à celle d’une communauté virtuelle.

Des outils communautaires innovants (la folksonomie notamment) ont contribué à sa popularité, notamment auprès des blogueurs qui s’en servent pour entreposer leurs photos.

Il est généralement considéré (avec Wikipedia, Del.icio.us ou AdSense par exemple) comme un site symbole du Web 2.0.

Le site est en Anglais, mais simple d’utilisation. maintenant en français.

Sign In Créez votre compte pour s’inscrire par exemple est un impératif…

Des questions sur son utilisation? Postez votre question sur wouf forum

La mode des Blogs

pots_vignettes

Je viens de comprendre l’engouement pour ce type de communication (le blog):

La simplicité, la rapidité, la clarté

Il suffit d’avoir accès à un endroit ou stocker ses images, et on « pond » un article comme celui-ci en moins de 5 minutes.

Pour ça j’utilise les services de Flickr.com , d’une grande efficacité et simple d’emploi

Je posterai plus tard (quand je maîtriserai Flickr) un article pour exposer son fonctionnement