Miniature : Partie Viennoise (4)

4ème miniature sur la partie Viennoise en quelques jours seulement ! De quoi vous inspirer l’idée d’y jeter un coup d’œil ?

Défiez-moi sur  lichess.org (wouf) !

Miniature : Partie Viennoise (3)

De nos jours, la partie viennoise a quasiment disparu du répertoire des joueurs de haut niveau. Mais on peut s’y éclater quand on est un deuxième couteau !

Défiez-moi sur  lichess.org (wouf) !

Miniature : Caro-Kann Defense, Breyer Variation

Peut-on jouer plusieurs fois la même partie complète ?

OUI ! J’ai joué une dizaine de fois cette miniature :

Défiez-moi sur  lichess.org (wouf) !

Miniature : Partie Viennoise (2)

De nos jours, la partie viennoise a quasiment disparu du répertoire des joueurs de haut niveau. Mais on peut s’y éclater quand on est un deuxième couteau !

Défiez-moi sur  lichess.org (wouf) !

Miniature : Partie Viennoise

De nos jours, la partie viennoise a quasiment disparu du répertoire des joueurs de haut niveau. Mais on peut s’y éclater quand on est un deuxième couteau !

Défiez-moi sur  lichess.org (wouf) !

Miniature – Sicilienne

J’aime beaucoup les miniatures, c’est à dire les partie d’échecs (quel que soit la cadence) de 20 coups ou moins qui se termine par un gain. Elles ont des vertus pédagogiques en soulignant des pièges d’ouvertures par exemple. Et surtout, elles sont souvent plaisantes pour les débutants.

Je joue sur lichess.org (wouf) et il très facile d’y partager ses partie en gif. C’est ce que j’ai décidé de faire aujourd’hui et je le referai régulièrement, quand il s’agira de miniatures .

Bien sûr ces parties ne sont pas des chefs-d’œuvre et vous pouvez réagir pour critiquer un coup !

Miniature – Rat Defence : Harmonist

J’aime beaucoup les miniatures, c’est à dire les partie d’échecs (quel que soit la cadence) de 20 coups ou moins qui se termine par un gain. Elles ont des vertus pédagogiques en soulignant des pièges d’ouvertures par exemple. Et surtout, elles sont souvent plaisantes pour les débutants.

Je joue sur lichess.org (wouf) et il très facile d’y partager ses partie en gif. C’est ce que j’ai décidé de faire aujourd’hui et je le referai régulièrement, quand il s’agira de miniatures .

Bien sûr ces parties ne sont pas des chefs-d’œuvre et vous pouvez réagir pour critiquer un coup !

Le jeu de 52 cartes

Avant propos

Pourquoi, cet article ? Simplement pour avoir un support pour expliquer aux élèves qui ne connaissent pas, ce qu’est un jeu de 52 cartes. Il est vrai qu’il y a 30 ans chacun avait manipulé des cartes à jouer. Plus aujourd’hui…

Le jeu comporte donc 52 cartes, qu’on peut séparer en 4 couleurs :

Les piques : ♠

Les cœurs : ♥

Les carreaux : ♦

Et les trèfles : ♣

Il y a quelques années on disait pour parler de Pique, cœur, carreau et trèfle, enseignes, aujourd’hui on emploie plus souvent le terme couleur. Ainsi au poker par exemple quand on parle de 5 cartes de la même couleur, n’entendez ni rouge ni noir mais 5 piques, 5 cœurs, 5 carreaux ou 5 trèfles.

Dans chaque couleur il y a 13 valeurs de cartes : (13 × 4 = 52 ) :

Les AS :

Les 2:

les 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et les 10 puis les Valets (qui portent un nom) :

Ogier
Lahire
Hector
Lancelot

Les Dames (qui portent un nom):

Pallas
Judith
Rachel
Argine

Et enfin, les Rois (qui portent un nom):

David
Charles
César
Alexandre

On utilise un ou plusieurs jeux de 52 ou de 54 cartes pour la plupart des jeux de cartes traditionnels :

  • Le bridge (un jeu de 52 cartes)
  • Le blackjack (un à huit jeu de 52 cartes en fonction du casino)
  • Le poker (un jeu de 52 cartes)
  • Le rami (deux jeux de 54 cartes)
  • La canasta (deux jeux de 54 cartes)

Sources : Wikipedia

Expression surannée : “Tintin, les haricots verts!”

#tintin #hergé

Je suis né en 1967. Toute ma vie j’ai entendu de nouvelles expressions sans y prêter une attention particulière. “Tiens, on dit ça maintenant ! ” me dis-je parfois, en souriant.

En groupe on se pose même parfois la question sur l’origine d’une expression : “On dit ça dans ta famille, mais ça n’existe pas !”… Et avec internet, une vérification est possible, et rapide.

Oui.

Oui mais…

Quand il s’agit de très vieilles formules, qu’on employait bien avant que la toile ne fût tissée, les moteurs de recherche restent silencieux et le doute s’instaure : Le défendeur de l’expression surannée passe sinon pour un affabulateur, du moins pour un vieux c.

Sur expressio.fr j’ai cherché “Tintin les haricots verts !” et n’ai trouvé que cela qui s’en approche :

On utilise aussi “ça va être tintin” pour dire “ce ne sera pas possible” ou bien “tintin !” pour “rien du tout !”

Oui mais voilà, j’employais (un peu trop souvent, peut-être) cette expression “Tintin les haricots verts !” durant ma première année d’enseignement (en 1993-94) pour répondre “il n’en est pas question!” aux élèves. Et à l’époque les jeunes gens riaient :” Mais ça ne veut rien dire Msieur!”

J’ai alors rangé cette petite phrase dans un coin de ma tête, avec un petit doute : Celle-ci n’avait-elle pas des sources familiales et n’étais-je pas un extra-terrestre quand je l’employais ?

Or quelques années plus tard (1997), dans une autre académie et pendant une séance de co-enseignement avec un collègue, Jean-Louis M, sensiblement plus âgé que moi j’ai eu la surprise de l’entendre répondre à un élève de troisième d’insertion qui réclamait le droit d’aller fumer une ‘ptite clope’ : “Tintin les haricots verts !”

Depuis cette époque, j’emploie à nouveau, avec parcimonie mais avec plaisir cette expression désuète et je me promettais :

  • D’écrire un billet sur le sujet (C’est fait 🙂 )
  • De contacter l’académie française pour tirer les choses au clair ! (C’est fait aussi ;-))

EDIT :

Le doute subsiste :

Les mots surannés :

En réponse à @wouf Déjà entendue. Nous validons.

L’académie française :

Monsieur,

Je n’ai jamais lu ni entendu cette expression et elle ne figure dans aucun des documents que j’ai pu consulter.

Cordialement,
P.V.
Service du Dictionnaire

Mais vous, connaissiez-vous cette expression ?

Math et Python : histoire d’un bug – épisode 1

J’ai développé en Python, il y a un moment déjà un petit utilitaire qui produit des exercices de trigonométrie (https://site2wouf.fr/exercices_trigonometrie.php) qui les corrige et qui fabrique par la même occasion un pdf avec exercices et corrections.

Oui mais voilà, en récoltant les fruits de mon travail en classe aujourd’hui je tombe sur cet exercice et sa correction et remarque une erreur :

Exercice 1

Dans le triangle RBN rectangle en R, on sait que :

  • BN = 3,7 cm
  • BNR = 30°

Après avoir fait un schéma, calcule la longueur du segment [RB]. (Arrondir au dixième)

Correction

Exercice 1

image/svg+xml R B N ? 3,7 cm 30°

Dans le triangle RBN rectangle en R, on cherche une relation entre l’angle aigu RNB son coté opposé et l’hypoténuse du triangle.

RB / BN

= sin(RNB)

d’où

RB / 3,7

= sin(30°)

On a donc RB = 3,7 × sin(30°) ≈ 1.8 cm

Voyez-vous l’erreur ?

sin(30°)=0.5

3.7sin(30°)=1.85

Python aurait du arrondir à 1,9cm

Lu sur la doc Python :

https://docs.python.org/fr/3.7/library/functions.html?highlight=round#round

Le comportement de round() avec les nombres à virgule flottante peut être surprenant : par exemple round(2.675, 2) donne 2.67 au lieu de 2.68. Ce n’est pas un bug, mais dû au fait que la plupart des fractions de décimaux ne peuvent pas être représentés exactement en nombre a virgule flottante. Voir Arithmétique en nombres à virgule flottante : problèmes et limites pour plus d’information.

Pour Python, avec le module math importé :

>>> sin((radians(30)))
0.49999999999999994

donc en multipliant par 3.7, Python trouvera un résultat très proche de 1,85 mais strictement inférieur donc dont le développement décimal commencera par 1,84… et il arrondira effectivement à 1,8.

En arrondissant (round(sin((radians(30)),5) j’évite le souci mais ne vais-je pas tombé parfois sur le comportement évoqué de round() ?

Mes solutions :

Ma fonction round2

Elle est basée sur l’écriture décimale en tant que chaine de caractère.

def round2(x,nbdigit=0):
    """x est un nombre, la fonction renvoie l'arrondi à nbdigit près
       sans riquer des erreurs d'arrondi comme avec la fonction native   
    
    """
    if not isinstance(x, (int,float)):
        raise NameError("x must be int or float")
        return
    if not isinstance(nbdigit,int):
        raise NameError("nbdigit must be integer")
        return
    if nbdigit<0 :
        raise NameError("error nbdigit <0 ")
        return
    if x<0:
        return -round2(-x)
    #x est un nombre positif, et nbdigit un entier positif
    partie1=str(x).split(".")[0][:-1]
    partie2=str(x).split(".")[0][-1]
    try:
        partie2+=str(x).split(".")[1]
    except:
        pass
    pcorrige=""
    n=0
    while n<=nbdigit:
        try:
            pcorrige+=partie2[n]
            
        except:
            pass
        n+=1
    try:
        suivant=int(partie2[n])
    except:
        suivant =0
    p=partie1+pcorrige[0]
    if len (pcorrige)>1:
            p+="."+pcorrige[1:]
  
    nb=[x for x in p]
    if suivant>4:
        nb=["0"]+nb
        ok=False
        x=len(nb)
        while not ok:
            x-=1
            if nb[x]!=".":
                if int(nb[x])<9:
                    nb[x]=str(int(nb[x])+1)
                    ok=True
                else:
                    nb[x]="0"
    nb=float("".join(nb))
    if nb==int(nb):
        nb=int(nb)
    return nb

On peut comparer avec la fonction native :

round2(2.675,2)
2.68
round(2.675,2)
2.67

Pour le souci avec sinus, j’arrondi simplement (à 15 digits) les retours des lignes trigonométriques.

Un problème subsiste néanmoins : On pourrait parfois (avec sin(30), cos(60) et tan(45) par exemple ) travailler avec des valeurs exactes, et remplacer le signe “environ égal” par un “vrai égal”…