Citation 29 : Je connais mes limites. C’est pourquoi je vais au-delà.

Citation29

Je connais mes limites. C’est pourquoi je vais au-delà.

écrivait Serge Gainsbourg. Cette citation et le design ci-dessus vous plaisent ?

  • Un Tshirt est disponible sur la boutique !
  • D’autres citations ? C’est là !
  • Une citation à proposer ? c’est là !

De nombreux autres produit sont disponibles avec ce visuel :

Je connais mes limites. C'est pourquoi je vais au-delà. Serge Gainsbourg
Je connais mes limites. C’est pourquoi je vais au-delà.
Serge Gainsbourg

Vous savez ce que c’est la tristitude ?

D’abord merci à une autre star,VC, pas encore connue, pour l’instant professeur de musique, de m’avoir fait découvrir ce beau morceau de Oldelaf (de son vrai nom Olivier Delafosse )

Personnellement je ne le connaissais que comme guitariste des Fatals Picards (pour l’album Picardia Independenza.) Là, j’adore… surtout ses intonations à la Claude François. Et je viens de l’écouter 3 fois et à chaque fois la tristitude, c’est quand ça s’arrête…

Alors moi aussi je vous fais un cadeau, pour endormir vos enfants, une petite berceuse quoi :

Parlons Rugby

Laurent Ruquier écrivait :

Le rugby se joue essentiellement au sud de la Loire: … En Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Australie.

Love Rugby

Et ça Monsieur Ruquier, c’est du tennis de table ?

Une petite news, tout fraiche :
D’ici à l’assemblée générale de juin, Fabien Dubois, fort de « vingt-quatre ans » de fidélité au RCA occupera les fonctions de président délégué.

 

LIENS :

Travaillez-vous en musique ?

Nazippé
Creative Commons License photo credit: Dude Crush

Il y a 20 ans, alors étudiant, je ne travaillais qu’avec du Pink Floyd dans les oreilles… Sans, je n’arrivais à rien.
La musique m’aidait, pensais-je à l’époque, à me concentrer.
A peu près à cette époque là, on a remplacé les pendules mécaniques d’échecs, par des pendules électroniques, silencieuses. Et j’avais l’impression que l’absence du rythme du tic-tac habituel, désorganisait mes calculs de variantes…

Ainsi, j’ai toujours associé rythme musicale a une amélioration de ma concentration. Et je ne suis probablement pas le seul !

Et pourtant, un travail publié par la revue britannique spécialisée Applied Cognitive Psychology risque de démoraliser quelques millions de laborieux mélomanes. Travail intellectuel et musique en effet, ne feraient pas bon ménage.

Pourtant tout n’est pas négatif d’après le Docteur Perham :

« Le problème, c’est que la plupart des gens écoutent de la musique en menant une autre activité. Il vaudrait mieux le faire avant, pour être plus détendu et donc plus efficace. »

Mais vous, travaillez-vous en musique ?

LIEN EXTERNE :

Jean Yanne nous manque…

Jean Yanne

Il nous a quitté le 23 Mai 2003. Sa manière de plaisanter, agressive, débraillée, versant du vitriol sur des plaies ouvertes, tenant la compassion pour obscénité, a d’abord choqué avant d’émouvoir. Aujourd’hui tout le monde connait Jean Yanne… En confondant l’homme et ses personnages de cinéma dans la même affection nostalgique…

Play list :

Découvrez la playlist Jean Yanne avec Jean Yanne


Quelques citations :

  • D’après une étude américaine, 20% des habitants de notre planète parle anglais. Oui, les 80% restant n’ont pas compris la question.
  • L’amour, c’est un sport. Surtout s’il y en a un des deux qui veut pas.
  • Les ruptures difficiles avec les femmes, c’est souvent à cause de la conjugaison. A chaque fois qu’on leur a dit je t’aime, on aurait du préciser que c’était du présent.
  • Vivre seul, c’est prendre plaisir à manger du céleri rémoulade dans son papier d’emballage.
  • Le plus beau compliment que je puisse faire à une femme est de lui dire : je suis aussi bien avec toi que si j’étais tout seul.
  • En fait l’important ne serait pas de réussir sa vie, mais de rater sa mort.
  • La plupart des calomnies qui courent sur mon compte sont plus douces que ce que je dirais sur moi si l’on m’interrogeait.
  • J’ai bonne conscience : je roule dans une voiture allemande mais mon tailleur est juif.
  • L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, c’est une connerie. Prenez les éboueurs…
  • Les hommes naissent libres et égaux en droit. Après ils se démerdent.

Quelques liens :

Sab – En attendant – Sortie du single aujourd’hui !

A 3 ans, Sab se prenait déjà pour une rock star en s’enregistrant sur “Ca plane pour moi”.
Le virus de la musique le pique, pour ne plus le quitter!

A 16 ans, inspiré par la chevelure et par le rythme de Dave Grohl, ce liégeois devient batteur grâce à son ami Benjamin (Miam Monster Miam) qui lui donne un coup de baguette…magique.

Mais c’est le jour où il se met derrière une guitare qu’il trouve sa vraie voie: cette liberté de composer, de chanter… Il s’épanouit alors dans des rythmes entrainants, des textes réalistes et touchants sur des thèmes réfléchis.

Sous l’insistance de son entourage mais sans beaucoup d’espoir, il s’inscrit sur Aka Music où les internautes sont très vite séduits par cet artiste liégeois.

Sab enregistre alors son single “En attendant” au studio Coco à Liège avec Roo aux manettes, Olivier Rutten à la guitare électrique et aux arrangements, Fred Lerpa à la guitare acoustique, Benoit Poncin à la basse et Alain Chafwehe à la batterie.

Pour la suite, son histoire doit encore être écrite…

Sources : http://fr.akamusic.com


En tant que producteur j’ai reçu le CD en avant première et j’écoute en boucle le titre « En attentant »…

Disponible aussi sur